Le Grand Galibier (3228m), par Plan Lachat et le col de la Ponsonnière Sortie du 13 août 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Si je devais résumer ma journée en trois mots : MA...GNI...FIQUE.

Conditions météo

Grand beau temps, conditions exceptionnelles pour un Grand Galibier...

Récit de la sortie

Ma rando en bref :

Départ des Mottets à 6h30, un quart d’heure de marche et les premiers sommets s’illuminent, magique.

Le Grand Galibier semble proche, on ne le quittera pas des yeux tout au long de la rando. Il faudra cependant faire un grand détour pour atteindre le pied de ce géant des Cerces, point culminant du massif.

Direction le col de la Ponsonnière, le lac des Cerces sera pour le retour...

Dans la montée au col de la Ponsonnière je traverse un troupeau de moutons sur le chemin. Plus loin deux patous redescendent sur le sentier, le premier m’ignore totalement et le deuxième plus poli me salue d’un petit aboiement et s’en va...plutôt cool les patous des Cerces, j’en ai connu de beaucoup plus virulents !

Le col de la Ponsonnière est encore dans l’ombre à mon passage.

Je trouve le soleil lors de la montée sur les crêtes de la Ponsonnière, en direction du col Termier. J’en profite pour mettre la tenue de rigueur, short, tee-shirt et casquette.

Depuis le départ, le sentier sera bien visible jusqu’au col Termier et dans les premières pentes sous le sommet.

A partir du col, en suivant les nombreux cairns et le marquage à la peinture bleue, on trouvera facilement notre chemin.

Un petit bug dans le jeu de piste avec les repères bleus, et oui si l’on suit ce balisage sur la droite de la montée finale...on arrive dans une impasse, il faudra redescendre un peu pour retrouver le "vrai passage", plus à gauche (lui aussi avec des repères bleus).

Les bâtons sur le sac, quelques petits pas d’escalade assez faciles pour arriver sur le sommet, en passant dans les rochers et dans de petites cheminées.

Au sommet, un ciel bleu azur sans nuages, pas de vent et le panorama est SENSATIONNEL...nous sommes sur la frontière entre le département de la Savoie (Valloire) et les Hautes-Alpes (Le Monêtier les Bains).

Deux personnes sont arrivées peu avant moi, nous découvrons ensemble le panorama. Le plus jeune originaire de St Michel de Maurienne me précise que la croix de fer devant nous a été posée par son père et son grand-père dans les années 90.

Il y a tellement a voir...à perte de vue, petite revue des principaux massifs et sommets qui sera forcément incomplète :

  • Les Grandes Rousses avec le Pic de l’Etendard, Aiguilles d’Arves, Belledonne, Bauges, Lauzière, Vanoise, Encombres, Aravis, Mont Blanc, Alpes Grées, Thabor, Pelvoux, Ecrins, Meije...et bien sur tous les sommets à perte de vue vers les Alpes du sud et les Cerces.

Longue pause au sommet, la tête tourne dans tous les sens et pas facile de reconnaître tous ces sommets avec un angle de vue que je ne connais pas. Mais que c’est beau !

Sur le sentier du retour, un patou fait la sieste étalé de tout son long sur un petit névé, à la recherche d’un peu de fraîcheur.

Casse-croûte au bord du lac des Cerces, beaucoup de monde, forcément il est midi, bel endroit pour le pique-nique.

Retour aux Mottets avec un dernier regard sur ce géant du Galibier. Quelle magnifique journée !

Merci à Alain pour le topo.

Diaporama de la sortie et mes photos...

Dernière modification : 13 août 2016