Lac du Génépi (2906m) pied du glacier de Labby Sortie du 12 août 2016

Sortie réalisée le 12 août 2016.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Ce lac d'altitude formé au pied du glacier de Labby qui se meurt s'atteint par une balade magnifique dans le parc de la Vanoise parmi faune et flore.

Conditions météo

Ciel bleu

Rares nuages

Vent froid au lac

Récit de la sortie

Départ du parking du Plan Laval en montant par la droite du barrage.

Au bout du parking dans le sens obligatoire de sortie des véhicules le sentier est indiqué par un gros cairn avec le panneau posé négligemment à l’envers.

Ce petit sentier qui monte dans la forêt de pins est soutenu dès son départ et nous rejoignons celui qui vient de Plan Sec.

Quelques trouées nous permettent déjà de contempler les 2 retenues (Laval et Amont), le Rateau d’Aussois et la Pointe de l’Échelle.

Sorti de la forét, nous passons le refuge de la Fournache (2390m)puis
nous poursuivons sur le refuge de la Dent Parrachée (2510m) avec son ambiance ’’Népal’’ avec un moulin à prière accroché à l’entrée.

Quelques photos sur la terrasse composée d’un énorme bloc rocheux qui nous offre un splendide panorama avec de gourmandes senteurs de pain chaud qui nous enveloppe.

Le sentier continue derrière le refuge avec 2 directions proposées : le refuge du Fond d’Aussois ou le lac du Génépi, nous prenons donc la direction du lac annoncé à 1h30 puisque c’est notre objectif du jour.

À l’arrivée au lac, notre petite équipe est accueillie par un méchant bisolet qui nous force à nous vêtir malgré le soleil.

Quelques névés subsistent mais ce lac glaciaire paraît en souffrance et le glacier de Labby devenu inexistant ne pourra sans doute plus l’alimenter.

Ayant aperçu un petit groupe de bouquetins sur l’autre rive parmi les gros blocs, nous franchissons de pierre en pierre le déversoir au débit moyen.

Ce petit groupe de 5 ou 6 bouquetins est composé d’étagnes et de cabris au pelage beige clair et comme toujours la magie nous emporte et nous admirons ces animaux altiers évoluant dans cet environnement minéral et peu hospitalier leur offrant quelques lichens.

Nous faisons en partie le tour du lac dans ce cirque dominé par ces noirs sommets que sont la Roche Chevrière / la Pointe de la Germa et la Pointe de la Fournache et l’omniprésente Dent Parrachée.

Nous décidons de ne pas descendre par le sentier de montée mais de descendre à vue vers le Plan de la Gorma, le début étant à travers les rochers et blocs rocheux avant de retrouver la pelouse .

Notre traversée sous les contreforts de Roche Chevrière et la tête d’Aussois nous amène en surplomb du refuge du Fond d’Aussois et nous atteignons après la traversée du torrent sage le chemin qui descend du col d’Aussois bien au-dessus du refuge que nous atteignons rapidement.

Nous passons devant la petite chapelle de Notre-Dame et nous poursuivons jusqu’au pont de la Sétéria que nous traversons pour faire la boucle.

Sur la piste du Plan d’Amont nous nous écartons devant un grand troupeau de moutons (1100 têtes d’après le berger).

Passage sous l’imposant barrage du Plan d’Amont et remontée par la route poussiéreuse qui nous amène à notre point de départ : le parking du Plan d’Aval.

Dernière modification : 15 août 2016