Le Rocher Blanc (2928m) par la Vallée de l’Eau d’Olle Sortie du 14 août 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un itinéraire bien ‘belledonnesque’ : traces plutôt que sentiers, caillasses, blocs, pentes raides ; pour arriver à un belvédère qui se mérite.

Conditions météo

Beau temps chaud.

Les nuages montent en fin de matinée et masquent les lointains.

Récit de la sortie

Je connais bien l’itinéraire d’accès au Rocher Blanc versant Combe Madame pour l’avoir pratiqué plusieurs fois (à pied et à skis), mais je ne connais pas celui du versant Eau d’Olle, voilà une lacune à combler !

C’est avec une heure de retard par rapport à l’heure prévue que nous amorçons la montée ; un problème de voiture ayant retardé notre fils et sa compagne qui, accompagnés de deux amis, sont candidats à cette rando au Rocher Blanc. Ceci dit, il est 8h et il n’y a qu’une voiture au parking.

Pour l’instant, c’est tempête de ciel bleu.

Juste avant d’atteindre le plateau de la cote 2200m , sous le Rocher Pilliozan, nous observons un beau groupe de chamois.

Nous remontons le long du ruisseau de Buyant et prenons une orientation nord-nord-ouest un peu trop tardive, ce qui nous fait remonter une pente un chouïa plus raide que la pente indiquée par le topo. En fait il faut repérer dans le vallon l’énorme bloc (photo 9 du topo) et piquer nord-nord-ouest à ce moment là ; nous nous rendrons compte de celà à la descente.

Cette petite erreur nous oblige à une ‘sortie’ de la pente par un très court passage où il faut sortir les mains des poches.

Nous traversons vers la droite pour retrouver la ligne de cairns conduisant au lac de l’Amiante. Que de caillasses : on est bien dans Belledonne !

Il est curieux que le dit lac ne figure pas sur la Top25, du moins pas sur l’édition 1998 en ma possession.

Lorsque nous arrivons au lac, surprise, le lac n’est pas en eaux libres et le cirque final est encore pas mal enneigé. Nous voyons un groupe de personnes sur la ligne de crête du Col de l’Amiante et d’autres qui en finissent avec la pente finale juste sous le sommet.

La trace, bien marquée, nous amène au col avec finalement très peu de pas sur la neige … mais c’est raide dans la caillasse.

Puis vient la, encore raide, montée finale qui nous amène à l’énorme cairn du sommet qui, encore une surprise, n’est plus surmonté du bel empilement de pierres qu’on y trouvait quatre ans plus tôt : destruction naturelle ou due à un randonneur ayant trouvé ce couronnement du cairn trop dangereux ?

Nous sommes étonnés de voir autant de monde (enfin une dizaine de personnes) au sommet.

Notre départ un peu tardif nous vaut des lointains ennuagés ; dommage, le panorama depuis ce belvédère est tellement immense par grand beau.

Un ami de notre fils nous régale d’un petit Santenay 2011 pour le bienvenu casse-croûte !

Puis vient le temps de la descente et cette fois nous empruntons la ‘bonne’ longue pente herbeuse pour retrouver le haut vallon du Buyant.

Le ‘parking’ de départ est maintenant bien rempli : il doit y avoir du monde au Lac de l’Ane !

Versant Combe Madame ou versant Eau d’Olle, que choisir si jamais j’y retourne ?

Dernière modification : 15 août 2016

Photos « Le Rocher Blanc (2928m) par la Vallée de l’Eau d’Olle »

Belle 'tempête de ciel bleu' au départ. Un 'affluent' du Rieu Claret ! Rocher Pilliozan. Le plateau ; à droite les pentes d'herbe raides à remonter. Bien prendre à droite en arrivant à l'énorme bloc fracturé. le petit passage de sortie de la pente d'herbe empruntée à la montée. On traverse pour rejoindre la ligne de cairns. Les premiers nuages se forment. Encore pas mal de neige pour la saison vers la Pyramide et le Toit. Pas de doute : on est bien dans Belledonne. Le lac de l'Amiante n'est plus très loin. Dégèlera-t-il totalement cet été ? En route pour le col de l'Amiante. Ca rafraichit les pieds ! On s'élève, on s'élève ! Sur le versant Sept-Laux aussi il y a de la neige. Curieux ce filon de couleur rouille en rive gauche du lac. Le sommet est proche. Le Rocher Badon. Ca y est on voit les lacs de la Belle Etoile ... et même le tout petit lac de l'Ile à droite (au nord-est du lac de La Motte). On a quand même droit à l'Etendard et à la Muzelle sans trop de nuages. lac Carré, lac Noir, lac de la Motte et lac de l'Ile ... et le Pleynet. Ca bourgeonne ; cime du Sambuis et Aiguilles de l'Argentière. L'heure du casse-croûte a sonné ! Le 19 août 2012 le gros cairn était couronné d'un bel empilement. Mais qui donc a détruit ce magnifique empilement ? Curieux empilement, celui là naturel, surplombant le vide. Retour au col de l'Amiante. Ne pas faire rouler de pierres vers le bas ... il y en a encore qui montent. Quelques pas facultatifs sur la neige. retour au lac. Pour la baignade, il te faudra trouver lac plus 'chaud' ! Direction la grande pente herbeuse. Ca fait du bien un peu de plat ! dernier regard sur la pente herbeuse raide (en diagonale par rapport à l'énorme bloc fendu). Le bourgeonnement continue. A quand la prochaine balade dans Belledonne ? La civilisation (voitures, routes, bruit) n'est plus très loin.