Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand soleil en début de matinée puis se couvrant rapidement avec de timides éclaircies.

Récit de la sortie

Présentation

On prend les mêmes et on recommence !!!

Après la très belle course de la veille à la Dent Parrachée, rendez vous à 6h00 au parking de l’Ecot pour une nouvelle aventure en haute montagne avec Pat, Cyril (Agarock, d’AltitudeRando) et Raphaël (le fiston).

La Levanna centrale était notre objectif mais sur les conseils de Alain (AltitudeRando) on s’oriente vers l’occidentale.

C’est notre 6ème course en 7 jours dans le secteur après la Pointe Sommeiller, La Scolette, la Pointe des Leissières, la Traversée intégrale Ronce/Lamet et la Dent Parrachée et je vais me rendre compte un peu plus tard que la journée sera dure et longue (plus de jambes).

L’approche par le Refuge du Carro

Le départ sur ce long faux plat se fait à un bon rythme, l’objectif du jour se dévoile dès les premiers mètres ce qui a pour effet de m’inquiéter sur ma forme du jour qui semble médiocre.

Ce n’est pas grave le mental prendra le dessus et puis le lendemain ce sera repos complet (pour moi et Pat) avant la dernière de la semaine à l’Albaron

La montée vers le refuge du Carro n’est pas très pentue et plutôt roulante et en 2 heures le refuge nous accueille mais pas pour longtemps car nous ne sommes pas là pour faire du tourisme, même si le site est merveilleux.

Le Col des Pariotes

La grimpe vers le col des Pariotes se fait en 3 parties, la première qui est la traversée du plan du lac (longue) et agréable.

La deuxième partie, la plus pénible sur un terrain difficile et assez soutenu, blocs, éboulis.....

Et le final grandiose sur ces dalles polies (vestiges du glacier jadis présent) très ludiques sur des petites pentes qui permettent d’atteindre le col sans problème mais pas pour longtemps.

Les restes du glaciers et le couloir

Débute alors une partie de la course qui va me sembler interminable, on décide avec Pat (Raphaël et Cyril étant déjà loin) de prendre le couloir tout en neige et cramponner même si l’arête Sud/Est nous tentait bien.

Mes jambes m’abandonnent de nouveau (je paye mes kilos en trop et la fatigue accumulée depuis le début de l’été) et le mental fait le reste, Pat est très patient et n’hésite pas à me motiver sur ces pentes à 30-35°.

L’arête finale

Puis vient la délivrance avec l’arrivée sur l’arête finale tant espérée où je me sens plus dans mon élément, et aperçois de nouveau le sommet encore loin où Cyril et Raphaël sont en train de se restaurer au sommet.

Dernier coup de rein avec le bastion rocheux facile et ce sont les retrouvailles avec mes compagnons arrivés 45 minutes avant moi et ce prestigieux sommet réalisé avec la "niaque"

Petite séance photos et vidéo et un peu de Beaufort de la vallée pour reprendre de l’énergie.

Le retour

Un enfer pour mes jambes... "no comment".

Du Col des Pariotes, nous sommes descendus directement plein sud vers les sources de l’Arc.
Comme nous le conseillait alain...

Dernière modification : 23 juillet 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 2 août 2016

Publiée le 19 août 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !