Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau avec une luminosité moyenne.

Récit de la sortie

Présentation

Course cochée depuis bien longtemps, cette fois, c’est la bonne en compagnie de : Gégé , Cyril (Agarock d’altituderando) et Raphaël.

Après la longue approche et l’ascension de la Cime Guillé de la veille pour le refuge Remondino, c’est parti pour le dernier gros objectif de la saison estivale.

L’approche

Après un bivouac au Boréon, 6h00 du matin, on décolle frontale en marche, en suivant le sentier du rude vallon des Erps, dans la forêt très dense, le verrou des Erps est avalé rapidement puis le minéral prend le dessus (il ne nous quittera plus pendant 2 jours).

On croise un groupe qui a bivouaqué au pied du Col Guillé que l’on retrouvera un peut plus tard vers la Cime Brocan.

La Cime Guillé

Le verrou du Col Guillé se présente puis on bifurque vers l’est en direction du Lac Baissette, la Cime Guillé n’est plus très loin.

Ne reste plus qu’à suivre l’arête de gauche qui mène au plan et Lac Guillé puis le ressaut terminal tout dans des blocs comme au Mont Clapier.

Le panorama au sommet et assez saisissant entre la Tête de la Ruine et la Cima Brocan, c’est la deuxième fois avec mon fils que l’on vient sur cette Cime, une première pour Cyril et Gégé les Marseillais.

Refuge Remondino

Retour vers le lac Guillé dans les blocs, puis on vire à droite en direction du Col Guillé que l’on ne passera que le lendemain. On suit les grosses traces rouges qui cheminent sur un terrain très casse-pattes et ondulé à souhait, en passant sous la Cima Brocan, la Cima Del Baus et le Bastion pour rejoindre le lac et le plan de la Nasta à 2800 mètres.

400 m de descente délicate s’offre à nous avec en point de mire le refuge Remondino .

L’accueil très chaleureux de Franca (ça change des refuges français) fait très plaisir et on se boit une bière bien méritée.

Le seul problème c’est que notre réservation n’a pas été enregistrée et que le refuge est plein, Franca nous propose une suite royale dans la salle principale. Il faudra quand même attendre que tous le monde se couche pour pouvoir récupérer nos matelas.

L’Argentera

Départ 7h30 direction le must de la Région L’Argentera et sa cime Sud en passant l’impressionnant couloir du Passo Del Detriti (une bavante comme le dit si bien Alain Bellon.

Le Passo Del Detriti atteint, on s’équipe de nos baudriers par précaution même si finalement je n’en aurai pas l’utilité, les passages ne sont finalement pas très difficiles.

La grande vire fait peur du Col mais se grimpe sans aucun problème et les trois passages équipés aident bien à la progression.

Une fois le sommet atteint, une grande joie nous envahit, c’est quand même un sommet mythique de la région et on le convoitait depuis bien longtemps.

Retour au Boréon

Après 45 minutes de bonheur au point culminant des Alpes Maritimes, il est temps de prendre le long chemin du retour direction la France et le Boréon, une longue marche dans des blocs et terrain casse-pattes dans sa première partie jusqu’au col Guillé.

Puis la longue descente du Vallon des Erps qui va finir par user l’organisme, bref une galère ce retour.

Vidéo

  • Panorama de l’Argentera
  • La Grande Vire de l’Argentera
Dernière modification : 22 juillet 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 17 ans, à 1000% de haute montagne, de rando et d'alpinisme. J'ai découvert la montagne en 2014, avec mon père, je n'avais jamais fait de marche avant et j'ai pris le virus tout de suite : la découverte de la montagne, les arêtes, les couloirs, les glaciers, les pierriers sont mon terrain de jeu. Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 11 septembre 2016

Publiée le 29 septembre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 2 novembre 2016 à 10h39

    Ouaouh, t’as mis les vidéos !!!

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !