Traversée des Rochers de la Peyrouse (2011m) du Pas de Serre-Brion au Pas Morta Sortie du 5 octobre 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Grand beau, sans vent et températures de saison.

Récit de la sortie

Trop peu de randonneurs grenoblois le savent encore, mais il est tout à fait possible de relier l’agglomération au col de l’Arzelier avec un simple ticket de bus du réseau TAG. C’est donc très pratique quand on n’a pas de voiture de tâter ces magnifiques falaises « dolomitiques » entre les Deux Sœurs et le Grand Veymont.

Départ donc à 12h30 de ce col avec ses résidences sans charme pour relier Saint Andéol. Un beau chemin en balcon, entre forêt et pâturages, m’amène au Mas Roux. S’en suit la rencontre d’autres hameaux avec un peu de route avant d’aboutir à l’agréable village précité.
Puis, après encore 500m sur la départementale D242 jusqu’à Bourgmenu, démarre l’un des multiples itinéraires rejoignant le Balcon Est. A mi-chemin, la verdoyante et reposante prairie du Grand Clos, avec cette vue sublime sur l’enfilade des falaises entourant le Pas Morta, est l’endroit idéal pour bivouaquer. Mais je préfère encore monter un peu jusqu’à la cabane de la Peyrouse.

Arrivée à l’abri à 16h et deux randonneuses sont déjà en train de s’y installer. Vu le nombre de places très limité (deux pour être précis), j’hésite entre redescendre au Grand Clos ou rester sur place en bivouaquant à l’arrière du refuge. Je choisis la seconde option en profitant de superbes lumières de fin de journée sur le massif du Taillefer ou encore du Dévoluy.

Le lendemain, départ à 7h pour attaquer ce qui peut être considéré comme le plus beau sentier du Vercors. Il n’est pas balisé (ce qui n’est pas plus mal) mais toujours bien marqué sur des pentes parfois exposées. Mais surtout, plus on avance, plus on reste pantois par l’audace de son tracé.
Arrivé au pied des falaises, je me délecte du lever du soleil. Puis je prends de nouveau mon temps (et mon pied !) pour contempler la sublime vire du Ranc Traversier depuis un éperon qui s’en détache.
J’y serai bien resté des heures entières mais je préfère grimper, tant que je suis chaud, le couloir bien raidasse du Pas de Serre Brion.

Débouchant sur la crête, je reste le plus souvent sur son fil pour apprécier les différentes perspectives de cette longue barrière orientale du Vercors. Avec en bonus, de trop rares bouquetins et une jolie arche à mi-parcours.
Je finis par quitter cet itinéraire aérien en dévalant le couloir du Pas Morta. Je me souvenais qu’il était bien caillouteux, mais j’avais oublié ce court passage étroit et bien expo à son début me laissant quelques sueurs froides.

Et après quelques longs lacets parfois ravinés, je retrouve le Balcon Est que je suis longuement jusqu’aux Poules, sous le Pas de la Balme. Un beau et bon sentier descendant dans le Bois Barnière m’amène ensuite à la piste forestière de l’Arzelier.
Et sur près de 3km, elle me ramène sereinement à mon point de départ et son arrêt de bus.

Dernière modification : 6 octobre 2016

Photos « Traversée des Rochers de la Peyrouse (2011m) du Pas de Serre-Brion au Pas Morta »

Petite et Grande Moucherolle, les Deux Sœurs Au Grand Clos. Massif du Taillefer et du Grand Armet. La Grande Moucherolle. Massif du Dévoluy. Mont Aiguille et Grand Veymont. Mont Aiguille et Grand Veymont. En direction du Pas de Serre Brion Rochers du Ranc Traversier. Vire du Ranc Traversier. Vire du Ranc Traversier. Le bas du couloir du Pas de Serre Brion Le haut du couloir du Pas de Serre Brion. Au-dessus du Pas de Serre Brion. Les Rochers de Ranc Traversier. Au sommet nord du Ranc Traversier. Les Hauts Plateaux. Arche de Ranc Traversier. Sommet nord du Ranc Traversier. Au sommet nord des Rochers de la Peyrouse. Falaises des Roches Rousses. Falaises du Playnet. En revenant au col de l’Arzelier. Sur le sentier de l’Abri de la Peyrouse au Pas de Serre Brion.