Sortie du 9 octobre 2016 par Agarock Tête de Lapras (2584m) par la crête de Samaroux et le col de Lapras

Très beau sommet dévoluard émergeant, tel la proue d'un navire, dans un magnifique cirque calcaire, fermé par la Grande Tête de l'Obiou au nord, et par le Grand Ferrand au sud !

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Brouillard dense pendant la majeure partie du parcours avec quelques percées du ciel momentanément bien placées.

Récit de la sortie

Trois longues années se sont écoulées, depuis ma dernière venue dans ce massif un peu à part.

Accessible uniquement par des routes étroites (cols du Noyer ou du Festre, ou par le Lac du Sautet au nord), le Dévoluy est un grand plateau légèrement vallonné, entouré de murailles calcaires protectrices qui l’enserrent.

C’est cette configuration si particulière qui lui confère, je trouve, ce caractère si intimiste et même un peu mystérieux.

La couleur "blanc cassé" de ses contreforts rocheux qui contraste avec le vert et jaune de ses prairies intérieures lui donne des couleurs extraordinaires que je n’ai retrouvé nulle part ailleurs, pour l’instant...

Vous allez, me dire alors : pourquoi attendre trois ans pour y revenir ?

Ben, l’été, qui est ma saison de prédilection pour la rando-alpine, j’aime partir à la chasse aux "3000", et il est vrai qu’ils sont cruellement absents dans ce petit massif.

Néanmoins, l’un des sommets qui m’a le plus marqué depuis que j’ai commencé à crapahuter dans la montagne, c’est bien la Grande Tête de l’Obiou (2789m), loin d’atteindre la fameuse barre des "3000", mais qui est vraiment une ascension sublime et qui restera gravée à jamais dans ma mémoire.

La Tête de Lapras était donc le moyen de m’y faire revenir, en ce clément début d’automne.

Malheureusement, je n’ai pas pu jouir des panoramas promis puisqu’un dense brouillard bouchait la vue pendant la majorité de mon ascension.

Je n’ai eu, en tout et pour tout, qu’une demi-heure d’éclaircissement pour admirer le spectacle grandiose au sommet du Lapras, et notamment cette extraordinaire mer de nuages qui s’est installée du massif du Dévoluy jusqu’à celui des Ecrins.

L’émergence au dessus des nuages, de tous les grands sommets de l’Oisans, du Valgaudemar et de Vallouise, sans oublier la Meije, m’a finalement remercié des tous les efforts consentis pour atteindre ce sommet.

Mais, avec ce brouillard persistant et virevoltant, j’ai renoncé, pour cette fois, à effectuer la boucle Lapras - Rougnou - Aupet de 1850m de dénivelé, que je m’étais programmée.

Alors, faudra revenir... (yes !!!)

Dernière modification : 11 octobre 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

Habitant les Bouches-du-Rhône et passionné de randonnée sportive depuis 2009, j'ai commencé logiquement à faire mes "armes" dans les magnifiques calanques de Marseille, puis j'ai étendu à la Provence, les Alpes et maintenant, tout simplement "la montagne", où qu'elle soit !!!

Randonnée réalisée le 9 octobre 2016

Publiée le 11 octobre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (8).
  • par Le 11 octobre 2016 à 20h59

    Bravo Cyril tu reviendras c’est sûr !

  • par Le 12 octobre 2016 à 14h58

    merci ! oh que oui

  • par Le 12 octobre 2016 à 16h09

    Salut, cyril. T’as bientôt fait tous les sommets du Dévoluy ou il t’en reste encore pas mal ? Un peu comme nous dans le Mercantour...

  • par Le 12 octobre 2016 à 23h39

    Ah nooon ! j’en suis à des années lumières, Il faut que je fasse la Tête de l’Aupet, la Tête de la cavale, Le Haut Bouffet, La Tête de Garnesier, le Pic Pierroux, Tête de Vachère, le Rocher Rond, Sommet de Raz le Bec et sommet de la Plane !

  • par Le 13 octobre 2016 à 06h21

    Ah ! ok c’est pas un petit massif le Dévoluy alors ! Je croyais qu’il y avait une dizaine de sommets mais je me suis trompé.

  • par Le 13 octobre 2016 à 07h12

    Attention, tu vas en énerver certains là, lol !

  • par Le 13 octobre 2016 à 07h21

    Le Dévoluy est un massif PREalpin, comme le Vercors, la Chartreuse, les Bauges ou les Aravis, donc forcément, les sommets sont moins haut que les massifs considérés CENTRAUX ou INTERIEURS comme Les Ecrins, Le Mont Blanc ou la Vanoise, mais franchement, c’est magnifique, et je pense qu’ils le sont tous et qu’ils sont tous dignes d’intérêt. Personnellement, j’aime naviguer entre tous et adapter certaines ascensions par rapport à la météo et à la période de l’année pour y balader.

  • par Le 13 octobre 2016 à 07h24

    Autre exemple, j’ai très envie de faire les 3 becs dans la Drôme, qui sont largement en dessous des 2000 mètres d’altitude, mais, j’ai eu l’occasion d’étudier le parcours et de voir les photos, c’est beau et impressionnant, et je ne te parle même pas du massif des calanques qui culmine à....564 mètres, et qui est un véritable petit paradis.

  • par Le 13 octobre 2016 à 11h58

    Et n’oublie pas les Alpilles, avec du Mistral, c’est plus dur que bien des sommets alpins par beau temps.

  • par Le 13 octobre 2016 à 17h18

    les alpilles pourqu’oi pas on feras le plein d’huile !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !