Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau temps le matin. Ciel se couvrant progressivement par nuages élevés à l’approche d’une perturbation.

Récit de la sortie

Cap au sud il y a 15 jours pour un p’tit tour en Dévoluy, cap au nord-est il y a une semaine pour un tour en Tarentaise ; cette fois ci on la joue ‘local’ : objectif Grand Van depuis le parking de la prairie d’Arselle. … où il fait deux degrés lorsque nous y arrivons (8H30) et d’où une randonneuse vient de partir. Le soleil brille mais fait pas chaud quand même !
Beau paysage de givre.

Montée à la plus que fraîche au lac Achard qui est … désert ; c’est tellement rare ! Quel calme ! Quel silence ! Un peu gelé à son bord, il nous offre un beau reflet car il n’y a pas un souffle d’air. Petite halte contemplative à l’écart du sentier pour prendre un peu de soleil.

Nous croisons la randonneuse solitaire sous le col de l’Infernet. Elle en redescend car elle a à faire, nous dit-elle, et ne peut pousser plus loin cette matinale balade. Nous voilà seuls.

Après un début de montée presque totalement dans l’ombre, nous sommes enfin totalement au soleil et apprécions ce changement dans la traversée vers le col de la Botte. Sachant que les nuages vont prendre progressivement possession de l’espace qui leur est dédié, nous n’allons pas au sommet de La Botte. Et voilà les Vans droit devant ! En avant !

Nous voilà bien vite au col des Lessines pour quelques photos des lacs Robert. Devant nous la pente qui m’avait valu quelques hésitations lors de mes débuts à ski de rando il y a … bien longtemps ! Là, pas de souci, la trace est raide mais bonne.

Nous remontons le vallon des Vans en cherchant vainement à entendre, ou surtout voir, quelques bouquetins. Quel magnifique vallon sauvage ! On ne va tout de même pas le sacrifier au profit des skieurs de piste. Non, pas ça !

C’est le Petit Van qui aura notre faveur en premier avant de rejoindre le Grand pour une pause casse-croûte. Les nuages d’altitude ont progressé mais les vues lointaines restent tout de même assez nettes. Personne au Grand Sorbier en face. Et toujours pas le moindre bouquetin. Où sont-ils passés ?

Ciel de plus en plus voilé, on prend la direction du bas. On croise deux personnes au col des Lessines. Sous le col de l’Infernet nous prenons à droite le petit et sympathique sentier qui ramène à l’extrémité Est du lac Achard. Dernière pause où le seul bruit est un battement d’ailes au-dessus de nous. Nous philosophons sur l’agitation du monde comparée au calme absolu que nous dégustons.

Une journée de beau temps en octobre : quel régal pour la rando.

Dernière modification : 14 octobre 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

Dauphinois depuis ma naissance et ayant toujours habité en région grenobloise, j'ai fait ma première rando à 10 ans (c'était le col de l'Alpe en Chartreuse) et n'ai pas passé une seule année sans randonner avec des objectifs locaux ou lointains. Etant depuis 2010 en CVDI (Contrat de Vacances à Durée Indéterminée = à la retraite), j'ai maintenant plaisir à choisir des objectifs pour un groupe d'ami(e)s (...)

Randonnée réalisée le 12 octobre 2016

Publiée le 14 octobre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !