Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps avec quelques nuages d’après pluie. Terre bien grasse.

Récit de la sortie

N’ayant pas eu ma "dose" de montagne le week-end dernier je pose mes pénates à Bise sans trop savoir ce que je ferai.

La montée jusqu’à la brèche de Séraukin se fait plus rapidement que prévu puis pause de circonstance : la dernière fois j’avais déjà repéré une sente exposée partant en traversée sur la gauche au flanc de la face NW. Je la regarde à nouveau, hésitant à y aller, mais la terre est trop grasse ce jour ci pour aborder un sentier surplombant des barres rocheuses. Si ce ne sont pas les bouquetins qui l’ont tracée c’est peut-être une variante des itinéraires de la face NW (voie Jacottet ou couloir NW).

Suite jusqu’au sommet après être tombé nez à nez avec un bouquetin solitaire dans le deuxième ressaut rocheux et rencontré deux spectres particulièrement abrutis qui s’amusaient à mimer mes mouvements (spectres de Brocken).

Du monde au sommet, et malgré le frais on s’attarde et on discute. Je décide de rentrer en passant par la Suisse. Arrivé au Pas de Chaudin je repère enfin la harde de bouquetins locaux qui jouait à la dévallade dans le pierrier surplombant le sentier que je m’apprêtais à suivre. Ils sont trop loin pour de belles photos mais le spectacle est amusant. N’étant de nature pas très patient je m’approche d’eux en espérant qu’ils se calmeront un minimum ou changeront de place (avec désinvolture et nonchalance comme d’habitude pour bien nous narguer, nous humains gourds et besogneux). Bonne intuition, ils s’allongent plus loin au soleil...

Plus loin près du sentier je remarque des ossements (vertèbres et os de membres) et vadrouille dans toute la Chaux du Milieu pour en voir d’autres, espérant secrètement trouver un crâne ou au moins un sabot, en vain. Pas vraiment en vain car les formations rocheuses et la falaise de Chaudin offrent de quoi nourrir le regard.

Avant de basculer sur la combe des Crosets je repère un trace qui longe les falaises sous la Tête de Lanchenaire. Pour celle-ci aucun doute elle n’est pas humaine : une sente de terre glaise surplombant une barre de briques croulantes. Peut-être que par temps sec c’est jouable mais tellement risqué, vaut-ce vraiment le coup quand on sait que le sentier passe plus bas sans grand détour ?

Arrivé au fond de la combe, j’opte pour une remontée directe au petit col entre Lanchenaire et le début de la crête (arête) de la Dent du Loup, par curiosité. C’est raide et ça glisse un peu mais c’est court. Je dérange une nouvelle fois des bouquetins ensommeillés au soleil, mais ils ne m’ont pas caillassé, trop endormis peut-être.

La traversée de l’arête de la Dent du Loup est amusante avec un petit peu d’escalade très facile qui ne change pas la cotation de la randonnée (un sentier contourne les passages rocheux versant Bise). Au col d’Ugeon je décide de redescendre sans faire le dentiste à aller farfouiller la molaire du Vélan.

À Planchamp il y a une mare temporaire et dans l’idée qu’il pourrait s’y trouver des tritons j’y fais une halte. Effectivement il doit y en avoir car il s’y trouve quelques têtards avec des branchies externes. Mais il y a également des sangsues !! Sur le coup j’ai été assez choqué d’en trouver en montagne. Plus tard de retour chez moi je me renseigne et apprend qu’en France elles deviennent très rares à cause de la destruction de leur habitat et de leur prélèvement pour usage médicinal. Du dégoût je suis passé au bonheur d’en avoir vu des sauvages. Comme quoi quand on apprend à connaître les choses elles deviennent tout de suite plus intéressantes...

Le retour à Bise se passe sans autre anecdote mais avec encore plein d’idées de randonnées et donc des choix cornéliens aux prochains weekends...

Dernière modification : 17 octobre 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 15 octobre 2016

Publiée le 17 octobre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !