GR 20/Sud : Vizzavona - Conca Sortie du 1er juin 2015

Sortie réalisée le 1er juin 2015.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Une belle aventure sportive et humaine dans la montagne corse. Première partie GR20/Sud : Conca-Vizzavona (du Sud au Nord)

Conditions météo

Non renseignées...

Récit de la sortie

Par Fanny et Annick (les deux "gazelles")

Une belle aventure sportive et humaine dans la montagne corse.
Un sentier de 180 km avec des dénivelées positives et négatives de plus de 12000m, chacun se déroulant en partie à des altitudes supérieures à 2000m.
Des rencontres inoubliables avec des personnes partageant le goût de l’effort , le respect de la nature et des autres.

Dimanche 30 mai 2015- Lyon/Conca

Lever 5 h du matin direction aéroport St Exupéry.

Vol à 7h30 direction Paris pour Bastia et arrivée à 10h40 sur l’île de Beauté pour 130km de STOP !
À priori les filles avec sac à dos ont leur chance...
Un 1er couple nous amène sur la nationale à la sortie de l’aéroport juste après avoir récupéré nos bagages.

Après 15 min d’attente, des belges avec une jeep décapotable s’arrêtent... Cheveux au vent nous parcourons une bonne partie du trajet.

Changement de standing, une dame dans une 106 nous fait traverser la ville de Solenzara en compagnie de son chien « Cartouche » et de quelques seaux et balais !
Elle nous laisse à une station service avec supérette.

Sandwich sur la plage et c’est immédiatement reparti avec 3 italiens. Coffre rempli de canne à pêche, cadavres de bière, on finit les 30km de route pas très rassurées dans cette voiture qui n’a pas du passer au contrôle technique !
THE WINNERS arrivent à St Lucie avec 30 min d’avance sur Joël qui lui n’a parcouru que 40 km !

Transport au gîte de la Tonnelle de Conca.

Lundi 01 juin 2015- Conca /Paliri

Départ à 7h15 après un bon petit dej.. et une nuit en dortoir de 5.

Longue journée avec plein de péripéties....
Au programme, mauvaise digestion, ampoule, crampe, sac mal réglé...

On a veillé à avoir des sacs de maximum 12kg pour les filles. Une fois le duvet, le sac de couchage, la tente, l’eau, il ne reste pas grand chose pour les vêtements, la pharmacie et l’hygiène. Mais c’est le prix à payer pour soulager nos muscles, articulations et ne pas être trop déséquilibrées dans les passages techniques.

Une pause de midi sympa malgré tout au bord d’un ruisseau.
13h30, les problèmes recommencent. Intervention des 2 secouristes en vacances sur un cas de tétanie.

Arrivée à 15h à Paliri après 8h de marche. Beau, chaud, épuisant.
Surprise et angoisse, un hélitreuillage au loin... 1,2,3 passages mais qui est au bout ? Un membre de leur groupe ou du notre... Suspense...

Après notre 1ère douche gelée avec un tuyau, Joël est de nouveau parmi nous entrain de discuter avec Doumé, le gardien du refuge.

Charcuterie, spaghetti au veau pour 16€, vin de myrte à la place
du fromage et chuuuut quelques tranches de pain volées pour le petit dej !
20h30 au lit, Fanny et Annick dans une tente, Joël dans une autre.
Éclat de rire des filles quand on s’aperçoit de l’heure, on décide à ce moment d’écrire notre petit journal !

Mardi 02 juin 2015- Paliri / Asinau

Lever 5h45 petit dej avec tablette de chocolat au lait noisettes à la demande de Joël !

Départ direction Bavella..
Café en terrasse, course pour midi (fromage de brebis..)

La deuxième partie de l’étape est interminable. L’heure tourne.. comme nous n’avons pas réservé de lit, ni de tentes, on s’inquiète sur les disponibilités du refuge.

Il apparaît enfin au bout d’une dernière montée. OUF, de la place !
Il faut juste monter les tentes, gonfler les matelas cette fois...

Lentille aux saucisses, fromage, compote. Repas bien apprécié...
On conseille de faire la version alpine de cette étape pour mieux voir les aiguilles de Bavella.

La classique est plus facile et moins longue mais le panorama n’a rien à voir aussi.

Mercredi 03 juin 2015- Asinau / Usciolu

Lever à 5 h. Vive les vacances !
Rangement du bivouac avec un pliage de tente épique ! 2 secondes pour l’ouvrir comme dit la pub décathlon mais pour la ranger... heureusement, il y avait des voisins sympathiques et on va dire mieux éveillés que nous !

Départ chacun de notre côté. Les filles vers l’étape suivante (en sautant le refuge d’A Matalza) et Joël vers la précédente...
Plus de 600 mètres de grimpette parfois à 4 pattes pour commencer la journée, effort récompensé par des paysages sublimes, ruisseaux avec gazon à la Suisse et une pensée particulière à papa Narboux lors du passage de la brèche Petra di Leva !

La journée s’allonge, refuge enfin en vue, mirage ou réalité, il disparaît de nouveau... Dernière descente et nous arrivons enfin après 9h de marche et les félicitations de trekkeurs.

Plat de pâte à 10€ comme unique possibilité de repas chaud servi par un gardien peu aimable (caractère des Corses !?). Les douches sont par contre tièdes, du moins celles du bas ! Un vrai
plaisir.

Jeudi 04 juin 2015- Usciolu / Prati

Réveil 5h20 pour un RDV à 5h30 avec Raphaël qui nous prête son briquet pour faire chauffer de l’eau.
Ce matin, déca avec marbré au chocolat. Pas pu acheter notre fidèle tablette de chocolat/pain comme 1er repas de la journée !

Départ à 6h40 avec une ascension plus cool que la veille mais coup de barre en milieu de matinée, on met cela sur le dos de notre changement alimentaire matinal... 1 barre céréale et c’est reparti !

Étape de difficulté moyenne mais avec des passages vertigineux, on nous surnomme les « gazelles », toujours bon à prendre !

Arrivée à Prati en 6h, mieux que le bouquin pour 1 fois !
Le bouquin c’est le topo guide de la FF Randonnée « À travers la montagne corse ».
Toutes les étapes sont détaillées, pas besoin de carte. Les temps indiqués ne sont pas toujours évidents à respecter.... à prendre en compte !

Refuge tip top, espace vierge pour planter la tente, douche presque trop chaude, accueil chaleureux d’une gardienne , une bière avec Raphaël (notre trekkeur végétarien du matin) que l’on
a retrouvé..

Vendredi 05 juin 2015- Prati / Capannelle

Réveil à 5h45 avec un pliage de tente efficace.

Départ en légère montée puis descente sur le Col Verde pour une pause café. Discussion de nouveau avec le gardien et un maréchal ferrant sur la possibilité de faire la variante par le Monte
Rinosu ou pas .

Malgré leur manque d’encouragements on prend la direction des pozzines pour se rendre compte vraiment par nous-mêmes de la difficulté de s’orienter uniquement avec des cairns.

Rencontre avec 2 égarés qui ont passé la nuit à trouver le chemin, en vain... Et avec nos sauveuses « Les pinks rideuses » (2 étudiantes en médecine de 22 ans avec des tutus roses ) et Philippe.

Ascension du Monte Rinosu avec ces jeunes guides aussi brillants en orientation que sympathiques.

Paysages grandioses, séance photos au sommet, baignade dans le lac de Bastani à 2092 m !

Fin du parcours avec Raphaël qui devait nous faire prendre un raccourci... En conclusion un aller/retour pour rien dans les broussailles au désespoir de nos jambes toutes raillées.

Après 10h de marche, soirée et nuit au gite Rinosu (rien que pour nous).
Il ne faut pas aller au refuge du Parc National. Accueil chaleureux d’André qui a mangé à notre table en nous racontant des histoires corses . Repas aussi bon que copieux et couché tardif (22h !).

Une des plus belles étapes, à conseiller vivement si on sait lire une carte !

Samedi 06 juin 2015- Capannelle/ Vizzavona

Grasse matinée, le réveil a sonné à 6h30 avec comme 1ère vision un taureau sauvage juste devant la tente ! Petit déjeuner gargantuesque avec les gardiens.

Départ 8h15 avec Raphaël que l’on découvre presque aussi bavard qu’Annick pendant cette étape.
Discussion animée, plus de trace rouge et blanche, on improvise... Pour arriver à la fin du parcours sud vers midi.

Retrouvailles avec Margot et Marie (tutus roses) autour d’une bière.
Installation du bivouac, un quasi aller/retour à la cascade des anglais (pas de commentaires !), soirée resto (pizzas) avec les jeunes et Raphaël qui a fait une petite ascension du Monte Oro dans l’AM en courant (2h30 !).

Nuit un peu douloureuse pour le dos (pas de gazon !).
Beaucoup font ces 3 dernières étapes en 2. Départ de Prati, nuit au Col Verde et le lendemain directement à Vizzavona sans la variante bien sûr. Une manière moins en douceur de finir le GR 20
Sud mais chacun son truc !

Au fait, on a choisi le sens Sud/Nord pour avoir le soleil dans le dos et attaquer les étapes les plus techniques avec des jambes certes un peu fatiguées mais habituées à ces dénivelées bien spécifiques.
40 % des gens abandonnent, les 3 premières étapes du Nord n’y sont pas étrangères..

Fin du GR20 Sud, début du GR20 Nord !

Dernière modification : 28 octobre 2016