Praz Véchin (1743m) par Héry-sur-Ugine Sortie du 4 juillet 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Idéalement situé, le Praz Véchin offre un magnifique panorama à 360°, avec en vedette la chaîne du MONT BLANC et le MONT CHARVIN. Par beau temps, on en prend plein les yeux ! De plus les paysages sont très variés (alpages, sommets enneigés de la chaîne du Mont Blanc, paroi rocheuse de l'Adroit des Aravis, sommets débonnaires et aiguilles de la chaîne des Aravis).

Conditions météo

Très chaud mais très beau.

Quelques nuages ont certes accroché la chaîne du Mont Blanc et la Pointe Percée mais globalement c’était un temps magnifique (notamment pour les photos).

Récit de la sortie

Variations par rapport au topo

Au lieu de partir du virage coté 1034, nous sommes partis du parking de la Penne, un peu plus haut, à 1185m. Ça nous a fait économiser un peu de distance et de dénivelée. Ça a compensé un peu le fait qu’on ne soit partis que vers 12h20.

Après la descente de Praz Véchin, au lieu-dit Retorney (1518m), je suis allé faire un bref aller-retour tout seul en direction du Col de l’Arpettaz mais je me suis arrêté au niveau de la 1ère ferme rencontrée car je devais faire vite (ma femme et mes filles m’attendaient impatiemment). Je n’ai pas regretté ce petit crochet "bonus". La vue en valait la chandelle.

Arrivés à Baru, nous n’avons pas trouvé par où passer. Nous sommes revenus un peu sur nos pas et au lieu de trouver un chemin qui descende au milieu des alpages, nous nous sommes retrouvés en forêt le long du lit du ruisseau qui coule au fond de la combe. C’était très boueux et un peu marécageux par endroits... Ensuite nous avons fini par retomber sur le bon chemin au niveau du Chalet de la Montagnette. Et ensuite plus de souci (les Gémillets et pour finir la Penne).
Si je le refaisais, je descendrais encore de Praz Véchin côté Sud vers Retorney. Mais une fois arrivé au croisement coté 1414, je prendrais à gauche sur le large chemin qui ramène à Bellieuvre pour finir en revenant sur les premiers pas de la montée.
Il y a beaucoup moins de risque de se perdre en revenant sur Bellieuvre qu’en passant vers Baru. Et je trouve que la vue est bien plus belle pour redescendre à la Penne depuis Bellieuvre que depuis Baru.

La Rando en chiffres

  • Participants : 4 personnes (ma femme, nos 2 filles et moi)
  • Distance : environ 9 km
  • Dénivelé : environ 575m cumulés
  • Altitude au départ : 1185m (parking de la Penne)
  • Altitude point bas : 1185m (parking de la Penne)
  • Altitude point haut : 1743m (sommet de Praz Véchin)

Crédit extérieur au site AltitudeRando

Il faut rendre à César ce qui appartient à César. Cette rando m’a été inspirée par la page suivante :

http://surlessommets.blog.free.fr/index.php?post/2015/11/01/Praz-Vechin

Avant de réaliser la mine d’or que représentait le site AltitudeRando pour les topos et photos de randos, je suis d’abord tombé sous le charme de ce blog.
L’auteur de ce blog y effectue un vrai travail de fourmi.
Peut-être pas autant que les top contributeurs de ce site, j’en conviens.
Mais il a fait tout ça tout seul. Et il en est quand même déjà à plus de 250 topos saisis et plus de 110.000 visites.
Et personnellement, j’aime beaucoup ses choix de parcours et son sens de la photographie.

Dans le cas de cette rando, ses photos m’ont donné très envie d’aller aux ruines de Bellieuvre et au sommet du Praz Véchin pour y admirer d’un côté la chaîne du Mont Blanc et de l’autre le Mont Charvin et la chaîne des Aravis.
Et grâce à la météo très favorable, je n’ai pas été déçu.

Les plus de cette rando

Cette rando offre une belle vue dans toutes les directions : Mont Charvin, Pointe de Mandallaz, Adroit des Aravis, Giffre, chaîne du Mont Blanc, Beaufortain, Grand Arc et Dent de Cons, pour les sommets les plus remarquables ...

Sans oublier les vallées : val d’Arly, combe de Savoie et la vallée de Faverges.

Et le tout pour une dénivelée raisonnable et à une faible altitude (point culminant à 1743m), permettant de la parcourir assez tôt en saison estivale avec peu de risques de névés tardifs, d’autant plus que le parcours est bien ensoleillé car exposé entièrement à l’Est et au Sud.

En fait, dès l’arrivée sur le plateau de Bellieuvre, à moins de 1500m, la vue est déjà magnifique : vers le Val d’Arly et la chaîne du Mont Blanc à l’Est, vers la Pointe de Mandallaz au Nord et vers la Dent de Cons au Sud-Ouest.
Et d’ailleurs c’est aux ruines de Bellieuvre que nous avons pique-niqué avec bonheur, assis face à la chaîne du Mont Blanc.

Le sommet de Praz Véchin est très bien aménagé. Il y a un joli banc idéalement placé face au Mont Blanc et une très belle table d’orientation à 360°.
Ça invite d’autant plus à s’attarder au sommet (à condition bien sûr qu’il n’y ait pas un vent frais qui nous incite à redescendre sans traîner).

Les Difficultés rencontrées

La montée en forêt après le Pontet était très raide. Si bien que l’on n’a pas eu moins chaud dans cette portion que dans les portions ensoleillées. Mais ça aurait certainement été bien pire en plein soleil ...
Et puis finalement cette montée s’est finie sur une bonne note. Juste avant de sortir de la forêt, nous nous sommes arrêtés pour une désagréable mais nécessaire pause "crème solaire". Et pour une fois que la troupe était quasiment silencieuse, on a pu apercevoir un court instant une biche à quelques mètres. Voilà une belle façon d’oublier les efforts consentis.

Après les ruines de Bellieuvre, on a eu le droit à une 2ème montée bien raide en forêt. On a de nouveau eu bien chaud malgré l’ombre des arbres. Mais contrairement à la précédente portion, celle-ci avait l’avantage d’offrir parfois de beaux points de vue entre les arbres.

Lors de la descente de Praz Véchin côté Sud, le chemin n’était pas très évident et je me suis trompé à un semblant de carrefour en nous envoyant tout droit vers les pentes beaucoup plus abruptes à l’Est.
Pourtant, ma femme et notre fille aînée m’avaient bien dit de prendre l’autre chemin. J’aurais dû les écouter ...

Comme dit précédemment, nous nous sommes égarés aux alentours de Baru. Et on a fini près du ruisseau sur un chemin très boueux, et même marécageux par endroits alors que je voulais justement rester à distance du ruisseau ... C’est raté.
S’il y a une prochaine fois (et l’envie ne manque pas), on prendra la direction de Bellieuvre à partir du point 1414 (direction Ouest puis N-NO et Ouest à nouveau d’après la carte IGN).

Conclusion

Je pense que c’est une des plus belles randos que j’ai eu la chance de faire de par la beauté et la variété des paysages.

Gros coups de cœur pour la vue sur le Mont Charvin, la Pointe de Mandallaz, l’Adroit des Aravis, la chaîne du Mont Blanc et la Dent de Cons.

Dernière modification : 28 octobre 2016