Cime de la Malédie (3059m), traversée des arêtes Sortie du 27 octobre 2016

Sortie réalisée le 27 octobre 2016.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Une des plus belles traversées d'arêtes du Mercantour !

Conditions météo

Brouillard sur la crête frontalière au petit matin puis se dissipant rapidement pour laisser place au grand beau temps.
Beaucoup de vent (70-80 km/h) sur l’arête.

Récit de la sortie

Préface

En ce jeudi 27 octobre, le retour du beau temps est prévu.
La traversée des arêtes de la Malédie était pour nous une belle variante pour rejoindre ce 3000 vésubien. C’était un projet de longue date qui se réalise enfin.

Sortie du 27 octobre

Après s’être levé à 2h30 du matin, être partis de la maison à 4h00 et 2h00 de route plus tard, on arrive au Pont du Countet à 6h00 et on retrouve nos collègues du jour : Lucas et Geoffrey.

On se prépare tranquillement et à 6h45 c’est parti pour une grande aventure...

La montée vers le Lac de la Fous se déroule sans encombres et on l’atteint vers 8h30. Seul bémol, il à bien neigé à partir de 2500m durant la nuit, ce n’était pas prévu. Petite pause technique puis c’est reparti.

Le rythme s’accélère dans le gros ressaut du Vallon du Mont Clapier.
45 minutes plus tard le Lac du Mont Clapier est atteint. La neige fait son apparition vers 2450m. Heureusement, une autre cordée faisant la Malédie ce jour-là nous a fait les traces.

10h30, on atteint l’arête au-dessus du Pas de Pagari. Malheureusement l’arête est saupoudrée de 10cm de neige fraîche. La progression est très lente.

L’arête s’effile de plus en plus, on décide de s’encorder par sécurité et surtout à cause de la neige.

Vers 13h00 on sort sur le Serre de Pagari, au pied des difficultés.

On décide de manger un peu avant de grimper.

13h30, c’est le début des hostilités : une fissure-dièdre de 40m en 3c et un pas de 5b, le tout en rocher trempé. On met 45 minutes pour le passer.

La suite devient plus facile et le rocher est plus sec. On passe les dalles en 3c rapidement puis vers 15h30 on atteint le sommet sud de la Malédie.

Là-haut, le vent souffle en fortes rafales et la progression devient dangereuse d’autant plus qu’il est tard et que l’arête est enneigée.

Mais on décide de continuer, on a pas fait tout ce chemin pour abandonner à 50m du sommet.

Les innombrables gendarmes sommitaux sont faciles mais exposés.

Le sommet est atteint à 16h30. On traîne pas, il y a énormément de vent, on ne peut même pas faire de photos ni de vidéos.

La cordée qui était devant nous est encore au sommet à ce moment là et décide de redescendre par la longue voie normale. Le couloir est soufflé par les fortes bourrasques de vent et le couloir sommital est en très mauvaise condition : notre choix sera de redescendre par la voie de montée.

De plus qu’il est 16h45, dans 2h30 il fait nuit. Il ne faut pas traîner.

C’est donc reparti pour la descente, les gendarmes se passent rapidement puis on tire 2 rappels : 1 de 15m et un de 40m.

La suite se fait sans encombres et le sentier du Pas de Pagari est atteint à 18h00.

La nuit commence à tomber et on sort les loupiotes.

Ça ne sera qu’à 21h00 que le parking sera rejoint dans la nuit noire et après une journée de 14h20 !

Impressions

Une arête à n’entreprendre que par temps stable et en conditions sèches.

Le topo indique un pas de 4+ mais en réalité c’est un dièdre très peu prisu puis une cheminée en 5b minimum.

Vidéo

Dernière modification : 21 juillet 2017

Photos « Cime de la Malédie (3059m), traversée des arêtes »

Le Lac de la Fous au petit matin L'équipe presque au complet Geoffrey et Fred discutent dans la montée vers le Pas de Pagari On prend de la hauteur Le brouillrd est encore bien présent Dans la montée Le Lac Long s'aperçoit enfin On arrive sur l'arête Petit ressaut à grimper pour arriver sur le fil de l'arête Geoffrey tout content d'être ici L'arête se dévoile sous son plus beau profil Certains passages sont exposées pour rejoindre l'arête Raphaël et Geoffrey passent devant L'équipe (presque) au complet devant la Malédie et le Gélas Vue sur les Cimes de Pgari (2909m) et sur celle de Peirabroc (2947m) Le Clapier (3045m) On suit le fil de l'arête Sur l'arête Dans la montée On arrive au passage clé (5b) On surplombe le Lac Long Un peu plus haut Sur l'arête Vue plongeante Raphaël sur l'arête On reste encordés malgré que la suite soit plus facile Fred se colle à ne dalle en 3c+ Sur l'arête Le fil de l'arête juste sous le sommet On redescend vite