Roche Plane (2166m) Sortie du 3 novembre 2016

Sortie réalisée le 3 novembre 2016.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Une crête finale sympathique. Un contact visuel quasi permanent avec sa majesté le Mont Blanc. Un beau panorama au sommet.

Conditions météo

Très beau temps d’automne en altitude. Quelques rares nuages bas.

Récit de la sortie

Les ami(e)s randonneurs ne sont pas disponibles, alors, pour profiter de ce qui sera probablement la dernière journée de cette série de beaux jours, nous allons renouer (Claudine et moi) avec une discipline (pas encore olympique) qui nous va bien : la randonnée par couple. Nous avons des envies de Beaufortain et prenons Roche Plane, où nous ne sommes jamais allés, comme objectif.

Un lever pas hyper matinal, 1H30’ de route et nous voilà donc à 8H45’ au point de départ.

Une mini ‘symphonie pastorale’ que ces sonnailles qui nous accueillent quand on sort de la voiture ; il est vrai que les bêtes sont encore dehors et habitent au vent (bof !). Il semblerait que personne ne nous précède.

Montée tranquille jusqu’au panneau de ‘Sur la Clusannière’ sur lequel nous devons en fait redescendre car, voulant couper les pentes, nous sommes montés trop haut.

La trace de descente dans la combe est bien gelée et entourée de gelée blanche.

On remonte la combe ; un cairn par ci par là. Une centaine de mètres en dessous du col nous loupons la trace principale (que nous suivrons intégralement à la descente) et arrivons malgré tout facilement au col. Brrr ! Ca penche derrière le col !

S’ensuit le court mais sympathique parcours de crête pour une arrivée au sommet où la vue sur le Mt Blanc est rien moins que superbe.

C’est l’heure du pique-nique ; m…. , on a oublié le vin de noix !

On passe une heure au sommet ; la montagne est à nous. Calme. Silence à peine troublé par des travaux sur une piste en contrebas. Bonheur.

Descente sans histoire, mais cette fois avec un peu plus d’ombre, toujours sans rencontrer personne. Arrêt ‘goûter’ (avec nonnettes ; miam miam !) à la table de pique-nique de Plan Villard.

Puis retour à la voiture.

Une bien sympathique balade que nous referons certainement lorsque les rhododendrons, qui couvrent les pentes, seront en fleurs.

Dernière modification : 5 novembre 2016