Grand Ferrand (2758m) par la voie normale Sortie du 23 juin 2013

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un an après l'Obiou, et après l'avoir admiré de la vire de la cravate, retour dans le Dévoluy pour l'ascension du majestueux petit frère dévoluard.

Conditions météo

Brouillard dense en matinée, temps humide, puis mitigé le reste de la journée avec de sublimes éclaircies salvatrices.

Récit de la sortie

En ce mois de juin 2013, le Dévoluy est à l’honneur.

La Montagne de Faraut vaincue la veille, me voici devant un plus grand défi encore, le Grand Ferrand, deuxième sommet du massif que j’ai eu l’opportunité d’admirer l’année dernière lors de l’ascension mythique de la Grande Tête de l’Obiou.

Départ de Lachaup, et de l’excellent gîte "Le Rocher Rond", mais dans un brouillard à couper au couteau ne facilitant pas notre progression.

L’humidité est palpable en ce matin de juin, et la boussole nous est d’un grand secours.

Le Col de Charnier atteint, on ne voit toujours rien, et le doute est bien présent.

Péniblement, nous visualisons sur notre droite, une sente dans un pierrier : "ça doit être ça"

Effectivement, on dirait qu’elle contourne un massif, et ma carte IGN me le confirme, nous sommes au pied de la Tête de Vallon-Pierra, donc ça colle !!!

Poursuivons !

La montée se fait plus raide, et soudain une éclaircie nous dévoile la "bête" !!!

Impressionnant sommet que ce Grand Ferrand sur lequel je me demande encore comment on va monter.

Mais, une impression papier du passage clé, que je sors de ma poche, m’indique et me confirme l’itinéraire à suivre.

Tout devient alors plus évident, notamment par rapport à l’évaporation progressif du brouillard.

Puis le ciel vire au bleu, au grand bleu, et là, tout devient limpide, l’ascension du couloir pour passer à l’étage supérieur du Ferrand, puis la montée finale raide et rocheuse dans laquelle nos mains nous sont d’une grande aide.

L’arrivée au sommet est magique, avec l’Obiou au nord qui me remémore cette épique ascension de l’année dernière, qui m’a vraiment marqué pour longtemps !

Mer de nuage présente un peu dans toutes les directions, mais la vue est grandiose.

Un panneau m’indique que ce sommet appartient à la commune de Tréminis, où je n’ai jamais mis les pieds et dont je ne soupçonnais pas l’existence...

"Mais c’est où Tréminis ???"

Bon, maintenant je sais, c’est de l’autre côté : au sud de l’Isère, région Rhône-Alpes, ok !

La descente est prudente, mais magique et d’une beauté incroyable : la Tête de Vallon Pierra qui émerge au dessus des nuages, l’ensemble "Roche Courbe - Plate longue - rocher Rond" est impressionnant, le Vallon de Charnier avec la Montagne de Faraut en fond est sublime, et les grands névés persistants ajoute encore du "cachet" à ce périple.

Un arrêt s’impose au Col de Charnier complètement dégagé.

Les Tête et le Lac du Lauzon zappés à l’aller, valaient vraiment le coup d’oeil !!!

La descente du G.R 93 jusqu’à Lachaup est un régal, même si nos jambes ont perdu en fluidité.

Très grand et beau souvenir !

Dernière modification : 6 novembre 2016

Photos « Grand Ferrand (2758m) par la voie normale »

Après le Col de Charnier, la montée se fait plus raide. Le brouillard commence à se dissiper Ca monte fort ! AAAH ! ça y est ! Il est là ! -* Tête de Vallon Pierra Tête de Vallon Pierra Vers le passage «clé» Vallon Pierra au dessus des nuages Vallon Pierra au dessus des nuages Dans le couloir Ca commence à être haut, là ! ppfff Le Rocher Rond Au sommet ! Tréminis ? c’est ou ? Descente Impressionnant ! en pleine action -* Descente du couloir Descente de grands névés Dans le rétro... Tête de lauzon Lac de lauzon Ensemble «Roche Courbe - Tête de Plate Longue - Rocher Rond» Vallon de Charnier et Roche Courbe Vallon de Charnier et Roche Courbe