Orgelfelsen (648m), Lautenfelsen, Rockertfelsen (Elsbethhütte) par Reichental ‒ Nordschwarzwald Sortie du 17 novembre 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Ciel couvert, rares éclaircies et faibles précipitations par moments, très venteux. Température de 8°C à la Elsbethhütte à 15h30.

Récit de la sortie

  • Distance : 20,7km
  • D+ : 652m

Ces belvédères rocheux m’ont laissé d’excellents souvenir lors de précédents passages, j’y retourne volontiers malgré la grisaille qui semble s’installer durablement sur la Forêt Noire.

La première partie du parcours se déroule sous une pluie que le vent soutenu s’empresse d’assécher, aussitôt tombée. Même pas mouillé, à croire que je passe entre les gouttes.

La seconde partie est plus clémente puisque de brèves éclaircies se développent aux moments opportuns, notamment lors de mon arrivée à Lautenfelsen et à la Elsbethhütte. De quoi colorer un peu les étendues forestières.

Chaque sortie est l’occasion de tester et découvrir de nouveaux sentiers ou chemins, je ne m’en prive aucunement cette fois encore. En début et fin de parcours seulement, le cheminement entre Orgelfelsen et Dachsstein restant inchangé.

Certains toponymes attirent toujours mon attention sur la carte, dès lors qu’ils contiennent les termes "Fels", "Felsen", "Schrofen" ou "Stein". Cela signifie tout simplement qu’il y a du rocher ou un site escarpé dans les parages !

J’ai donc fait une courte escapade vers le site de Fußfelsen, préalablement repéré sur la carte. Pour m’y rendre, je quitte le chemin par la gauche, environ 350 mètres après la Haselgrundhütte.

Assez rapidement, j’arrive sur un chaos rocheux qui se termine par un abrupt. Comme souvent, ce type d’endroit est sympa à explorer, dommage que la vue soit ici très limitée par les cimes les arbres.

Variante de début de randonnée.

Au niveau de l’arrêt de bus "Johannesplatz", sur la route principale du village de Reichental, je prends la petite route asphaltée nommée "Alter Postweg" (cul-de-sac) qui s’élève au sud-est.

Après les dernières maisons, la route se prolonge par un chemin qui effectue 3 lacets (le premier à droite) tout en passant sous l’ancien réservoir d’eau du village.

Ensuite, je m’engage au sud pour remonter le petit vallon de Brunnwiesen. Au fond du vallon, je trouve un panneau (Brunnwiesen, 635m) à partir duquel je bifurque sur le Telefonweg. Ce joli sentier aux ambiances forestières très variées est l’un des itinéraires menant à la Hohlohturm (tour panoramique).

Comme la tour n’est pas ma destination pour aujourd’hui, je quitte le Telefonweg à hauteur d’une bifurcation avec panneau (Bärtann, 820m).

Vers l’est, je parcours alors un long chemin légèrement descendant. Doté de points de vue fort bien dégagés par endroits, il passe la Letzenberghütte et se termine sur la Kaltenbronner Straße (L76b).

Ne reste plus qu’à longer cette route sur 200 mètres (sens de la descente) pour récupérer l’itinéraire du topo et filer vers Orgelfelsen.

Variante de fin de randonnée.

Je quitte le dernier et superbe belvédère de Dachsstein comme indiqué sur le topo. À la bifurcation du premier virage en épingle, j’ignore le sentier à gauche et reste sur le chemin qui continue dans la direction opposée.

Au bout de 1,45 kilomètre, je me prépare à virer à gauche pour emprunter une longue portion du Jägerpfad. Parfait, il y a même un panneau le signalant (Breitegrund, 415m). Balisé d’un losange bleu, ce fin joli sentier ramène à l’entrée du village de Reichental, au niveau du parking.

Dernière modification : 11 juillet 2017