Arcine, circuit de Nant en Rhône Sortie du 25 juillet 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Grosse chaleur et grand beau pour refaire ce magnifique parcours en prenant tout mon temps.

Conditions météo

Grand beau, forte chaleur.

Récit de la sortie

Ayant du mal à faire ce circuit en une après-midi, surtout avec les arrêts photos, je décide de prendre la journée pour le refaire.

Je laisse ma voiture devant l’église d’Arcine, le village est désert, j’ai l’impression de déranger.

J’aperçois deux personnes à l’aire du Moulin au bord du Rhône, ce sera la seule rencontre de la journée : toujours pas beaucoup de monde sur cet itinéraire, tant mieux pour moi !

En remontant de l’aire du Moulin sur la route de Bange, je commence à me sentir écrasé par la chaleur, tant pis, il faudra faire avec. Heureusement, la descente aux tines de Parnant bien à l’ombre me permet de retrouver un peu de fraîcheur.

Le pont de Grésin est le moment fort de ce parcours, grand pont suspendu au milieu de nulle part, tendu entre deux rives abruptes et boisées, au-dessus du Rhône qui coule silencieusement. Aucune habitation ni route n’est visible, l’isolement est total, et pourtant Bellegarde n’est qu’à quelques kilomètres. Un long moment de contemplation sur le pont, plus envie de partir.

Mais il faut bien se remettre en route pour attaquer la courte mais rude montée à Éloise, et là la chaleur se rappelle à mon bon souvenir. En arrivant au village, je trouve refuge dans l’église d’Éloise pour une pause salutaire dans la fraîcheur ; boire et récupérer dans le silence.

Cet arrêt m’a fait du bien, et j’entame tranquillement la dernière partie : rude descente dans la vallée du Parnant, longue remontée menant au crêt du Feu puis à Tanay, et enfin descente lumineuse à Arcine. Et pour terminer, un détour par le sommet du village pour photographier le château de plus près.

Dernière modification : 27 novembre 2016