Mont Pellat ou la Lentille (1443m), Pointe de la Gorgeat (1486m), Mont Joigny (1556m) et Pointe de la Bornée (1507m) par le Grand Carroz. Sortie du 6 décembre 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Beau temps . Quelques voiles en haute altitude. Températures agréables pour un 6 décembre.

Récit de la sortie

C’est encore un objectif en Savoie qui nous attire pour continuer à profiter de la montagne en habits d’automne et au sol sans neige.

Il est presque 10H lorsque nous nous garons au bas du Grand Carroz. Quel plaisir de chausser face au Granier (quasi omniprésent au cours de cette balade), confortablement assis (quoique ?) sur la margelle du bassin.

O
n arrive effectivement assez vite au col des Fontanettes après un parcours déjà bien sympathique dans la forêt inondée de soleil.

On est vraiment en Chartreuse : belle forêt, calme absolu, beaux paysages environnants.

L’idée nous vient en parcourant la crête du Mont Pellat de récolter de magnifiques cupules de faines du hêtre qui, passées à la bombe ‘Deco Spray’, participeront à nos décos de Noël … et dans le sac, ça ne pèse rien !

En montant à la Pointe de la Gorgeat, nous observons (de loin) trois chamois qui tranquillement basculent en versant nord de la pointe.

A la Pointe de la Gorgeat, face au sud, le casse-croûte est bien agréable et utile car la montée est tout de même parfois rude.

Pas de sieste et on repart. Montée au Joigny dont le sommet mérite un temps d’observation. On peut même voir Le Pic de la Sauge, fait quelques jours auparavant !

En quittant le Joigny nous croisons deux personnes et un petit troupeau de ‘biquettes’ sous surveillance.

Nous pousserons jusqu’à la Pointe de la Bornée pour mieux observer les traces de l’éboulement de début 2016 du croulant Granier. A quand la suite ?

Les ammonites ? On ne les a pas vues ! Pas assez observateurs ?

Retour au Grand Carroz après avoir observé le vieux pont sur le ruisseau du Crozat.

Vraiment une belle boucle avec quelques passages où, comme souvent en montagne, il vaut mieux ne pas partir dans la pente.

Dernière modification : 9 décembre 2016

Photos « Mont Pellat ou la Lentille (1443m), Pointe de la Gorgeat (1486m), Mont Joigny (1556m) et Pointe de la Bornée (1507m) par le Grand Carroz. »

Omniprésent Granier ; on pourrait le nommer  ’maître des lieux’ Tapis de feuilles mortes restées sèches encore en ce 6 décembre. C’est parti pour la crête menant au Mont Pellat. La montagne ... ça vous gagne !!! Sur la crête ; Le Corbeley à gauche. En crête. A gauche, ça plonge, mais le sentier est confortable. On s’élève gentiment. Falaises nord-ouest de la Pointe de la Gorgeat. Vue sur le bassin chambérien. L’érosion a fait un sacré boulot ! Un passage où il faut sortir les mains des poches. Cherchez les trois chamois ! Un peu de neige quand même à l’arrivée au Joigny. La croix du Joigny qui ’coupe’ le Pinet (ou Truc) en deux. Vallée des Entremonts et sommets ’emblématiques’ de Chartreuse au loin : Dent de Crolles, Chamechaude, Grand Som. On  est contents : on voit le Pic de la Sauge où on était quelques jours avant. Elles sont sous surveillance d’une personne qu’on ne voit pas. Le Grand Pic de Belledonne daigne pointer le bout de son nez sur l’horizon. La trace vers la Pointe de la Bornée. Sommet certes modeste mais belles vues quand même. Plaisir de fouler les feuilles sèches. Il en est quand même parti un bon morceau du Granier ! La mare est bien gelée. Feuilles mortes jouant à ’Hibernatus’ ! Il n’y a pas à dire, la nature compose des tableaux magnifiques. Magnifiquement situées les Granges de Joigny. Versant ouest du Granier. L’ombre est vite là un 6 décembre ! Magnifique pont voûté sur le Ruisseau du Crouzat. Bye, bye Granier ... et ne t’éffrite pas trop.