Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

L’anticyclone est présent depuis près de 3 semaines, avec l’inversion de température qui va avec à cette période de l’année. Il fait très froid dans les fonds de vallées, et relativement doux sur les sommets. Grand beau temps donc pour cette journée, 0°C en bas mais plus de 10°C sur l’alpage. Un très léger vent météo de Nord à 5 km/h est présent en haut.

Récit de la sortie

La météo s’annonce excellente pour se Samedi 10 Décembre, le RDV est donné à Mens vers 10h avec le club de parapente (Envol Sud Isère). Le but de la journée est simple, monter en rando jusqu’au sommet du Châtel et si possible éviter de redescendre à pied. Si le vent de Nord nous laisse tranquille, nous devrions pouvoir envisager la descente en volant.

Nous sommes donc une dizaine à partir du parking au point côté 1283m vers 11h. Pour la plupart chargés avec plus de 15 kg, nous avons décidé de monter assez haut avec les voitures.
Pour ma part, c’est la première fois que j’emprunte ce chemin pour rejoindre l’alpage sommital. Je l’avais déjà fait par le col Sud, ça fera l’occasion de découvrir un autre accès.

Le chemin est bien tracé dans la forêt, après déjà quelques minutes, le groupe explose, les furieux partent devant, ceux qui n’ont pas trop l’habitude de marcher sont derrière, et je me retrouve en avant du groupe du milieu.

Assez vite, nous sortons de la forêt pour atteindre le bas des barres rocheuses, tout est encore à l’ombre et je me dis qu’en plein été au soleil, ce doit être la fournaise.
Le passage entre les vires est tout simplement magnifique. Il est un peu moins de 12h, et le soleil est en train de passer au-dessus du Châtel. Le haut des barres rocheuses beigne dans la lumière, pendant que nous sommes encore dans l’ombre. C’est un des moment que je préfère dans une randonnée. Aujourd’hui je suis servi.

Pas après pas, les rochers laissent place à la prairie. Nous arrivons au premier col un peu après 12h. En face vers l’Est et le Nord Est, les massifs du Taillefer et des Écrins se dévoilent. Au Sud, le Dévoluy avec le Grand Obiou. Le lac du Sautet en contrebas est bien visible.

Nous partons à droite en marchant sur l’alpage clairsemé de petits arbres. Ça monte en pente douce pour le plus grand bonheur de chacun. Pour beaucoup, les sacs commencent à se faire sentir.
Il faut savoir qu’un sac de parapente même s’il ne pèse que 12 kg comme le mien, n’a pas le confort de portage d’un vrai sac de trek. Même si les fabricants ont beaucoup fait évoluer le matériel ces dernières années, après quelques centaines de mètres de dénivelé ça commence à faire mal aux épaules.
Nous arrivons au sommet 1h30 après être parti.

La grande question du jour, va t’on pouvoir redescendre en volant ?
Le vent est travers ce qui n’est pas bon mais il est faible. Le temps de manger, la brise devrait redresser tout ça et les conditions seront propices.
Et ça ne loupe pas, vers 14h les conditions sont presque idéales alors tout le monde décolle.

Le vol est très calme, pas de thermique, pas de turbulence, peu de vent. J’en ai profité pour lâcher les commandes et faire un peu de photo ...

Dernière modification : 13 décembre 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

Windsurfeur vendéen expatrié depuis quelques années aux portes des Alpes. Je suis arrivé ici à la suite d’une PUB « Vivez la montagne » et je dois dire que je ne suis pas déçu du voyage. Le coin avait l'air joli et propre alors j'y ai posé ma valise. Le monde parait beaucoup moins impressionnant vu d’en haut (...)

Randonnée réalisée le 10 décembre 2016

Publiée le 13 décembre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !