Mont Outheran (1673m) en boucle Sortie du 12 décembre 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Dans la lumière Cartusienne.

Conditions météo

Tempête de ciel bleu, douceur presque printanière, frais à l’ombre, chaud au soleil

Récit de la sortie

La lumière.

Mettre un pied devant l’autre, sans se poser de question. Aller juste là où le regard porte.

Là haut il fait beau, il fait chaud.

D’instinct, ou l’expérience, qui sait, on sait, oui on le sait, là- haut, sur le sangle, dans la pas vertigineux, puis dans les rochers et la trop courte cheminée, on sera bien, tout juste bien.

Pas plus mais pas moins.

Parfois on cherche, on se creuse les méninges, où aller pour être tranquille, où aller pour respirer, où aller pour être bien, pour être soi ?

Ce jour là j’ai juste levé les yeux, le chemin s’est déroulé, mettre un pied devant l’autre.

La lumière nous guide, notre ombre comme l’aiguille d’un grand cadran égraine le temps au rythme du pas lent.

Et la journée s’est passée, sans rien d’extraordinaire, juste deux ombres dans les rochers, discrètes et furtives dans la forêt.

Des traces à peine marquées dans la neige gelée, qui contournent les grands sapins, juste un léger souffle qui ploie leurs cimes qui sifflent.

Pas âme qui vive, pas même le Choucas quémandeur qui virevolte dans la paroi.

Pas un chamois, rien, personne, pas âme qui vive je vous dis !

Le temps s’est suspendu, happé par la lumière.

Dernière modification : 17 décembre 2016

Photos « Mont Outheran (1673m) en boucle »

Levé du jour le 12 Décembre. Falaise Est du Mont Outheran Au col du Grapillon, le Mont Outheran. La plaine du Guiers au pied de la Grande Sure. Le sangle du Cuert Paysage ouvert... A l attaque du couloir W du Cuert. La Cochette et les Som Il reste des Chardons ! Barre rocheuse sommitale dans le pas du Cuert. Accroché au pilier sud. Dommage que ce soit si court ! coucou c’est moi En bas les Déserts. Vue grand large Il est franchement beau ! Contrate sur le plateau... Une cabane de trappeur ! Retour au soleil face au Mont Joigny. Toujours Lui dans l’echancrure du col de la Gorgeat. On dirait des fils d’or. Douceur Cartusienne