Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau mais aussi grand froid (-16°C) au départ
Bonnes conditions de neige avec traces sur la moitié du parcours, parfois dure ou profonde.

Récit de la sortie

Préface

En cette dernière journée de l’année un 3000 ubayen s’imposait.
4 sommets étaient en ligne de mire : Cornascle, Rocca Bianca, la Dent de Maniglia et le Mont Maniglia, ce dernier nous semblait le plus approprié, sur la magnifique chaîne de Maniglia.

Sortie

7h00 du matin, à Maljasset (1900m), le thermomètre s’affole (-16°C) c’est parti, frontale sur la tête et direction le Vallon de Mary.

Le premier verrou se passe assez rapidement, mais sur un sentier complètement glacé, la prudence est de mise. Puis la neige prend possession du terrain sur le deuxième et devient de plus en plus profonde malgré les traces.

Le Vallon de Mary fait son apparition en même temps que le soleil qui va nous réchauffer rapidement, la progression est rapide sur de bonnes traces.

On bifurque sur la gauche en direction du Vallon du Roure, la pente se redresse brutalement et les traces disparaissent, ce qui va ralentir sérieusement notre progression.

Le Vallon du Roure se dévoile sous une épaisse couche de neige quand même, en hiver ce vallon est un enfer, très peu pentu et interminable sur une neige encore profonde, le mental est de sortie avec un seul objectif sortir de ce vallon et atteindre le Col du Roure que l’on finira par atteindre au bout de 4 heures.

Première pause en Italie ou l’on fait le point sur l’itinéraire à prendre.

2 solutions s’offre à nous : soit on redescends chercher le couloir Sud-Est de Maniglia, soit on passe les barres à gauche du col qui permet de monter directement et de gagner 30 minutes.
Le niveau technique de Raphaël ayant sérieusement diminué depuis son accident (trop hésitant), la première option est choisie.

On redescend de 80m puis on prend le premier couloir 35° sur la première partie, puis 40° sur la deuxième d’une longueur de 250 mètres.
C’est le premier gros couloir depuis son accident. Les premiers pas sont lents, puis il va très vite reprendre confiance (indispensable en montagne).

À la sortie de ce large couloir, le sommet et sa face terminale se distinguent sur un petit replat, le vent se renforce mais les difficultés sont derrière nous. Une formalité ce final, ce qui n’est pas courant en haute montagne.

Le sommet est atteint après 6 heures d’efforts, la vue sur cette chaîne partant de la Pointe Basse de Mary à la Tête de Cialancoun est tous simplement magique.

Un petit œil sur la Dent NW de Maniglia qui sera notre prochain objectif en Ubaye et sur l’interminable vallon du Roure qu’il va falloir se coltiner au retour, pas simple.

Il est temps de rentrer, on a prévu 3 heures de retour et on mettra effectivement 3 heures.

Vidéo

Dernière modification : 23 juillet 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 31 décembre 2016

Publiée le 7 janvier 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 11 janvier 2017 à 13h26

    Super rando d’un coin que je connais bien...mais pas de ce point de vue enneigé ! J’espère que la rando aux dents de Maniglia s’est bien passée ? Sinon plus important, Raphael semble aller bien j’espère que ce n’était pas trop grave ?

  • par Le 11 janvier 2017 à 19h46

    On fera pas les Dents ce dimanche, météo incertaine et très froid. On fait la Malédie (3059m) dans le Mercantour, sur 2 jours. La Dent on la fera au Printemps, quand la cheminée finale sera sèche.

  • par Le 6 mars 2017 à 20h43

    Bravo à tous les deux pour cette hallucinante ascension en mode hivernal RESPECTS !!! Je n’avais pas vu ta vidéo Frédo ! merci pour le maintenant mythique "ELLE EST LA !!!!" hi hi hi ! cette Aiguille de Chambeyron, d’une altitude de 3412 mètres, comme l’a si bien redit RAFA, je l’ai badée pendant 5 ans, tu comprends ? en tout cas, le tour d’horizon TOUT BLANC de ta vidéo est incroyable ! merci !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !