Croix de Chamrousse (2253m) par le lac Achard et les lacs Robert Sortie du 8 janvier 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

L'art d'optimiser une après midi de soleil au-dessus d'une vallée remplie de stratus.

Conditions météo

Une grosse couche de stratus en vallée s’élevant jusqu’à 1600m, bien dégagé en altitude. Léger vent de Nord à la Croix de Chamrousse. Plus fort entre 1200 et 2000m. Pas trop froids malgré les températures négatives.

Récit de la sortie

Surprise, il a neigé un peu cette nuit. Mais en contrepartie, la vallée est remplie de stratus, et très haut c’est complètement voilé. Pas grand chose à faire à part attendre. 12h la couche nuageuse du haut saute. Le RDV est donné avec un copain pour se faire un petit tour de Chamrousse avec beaucoup de pauses photos.

14h, nous voila parti de Roche Béranger en mode escargot pour profiter au maximum de la lumière féérique de Chamrousse l’après midi. Même si je ne cautionne pas, je dois avouer que Chamrousse a fait du très bon travail pour produire, et damer la neige. La « neige » a l’air de bonne qualité et on s’y croirait presque. J’apprécie aussi de voir de plus en plus de monde avec un casque sur la tête.

Nous quittons très vite la station pour le lac Achard. Le lac est bien gelé mais nous ne nous y aventurons pas, pleutres que nous sommes. Il y a beaucoup de monde, trop de monde. Direction le col de l’Infèrnet pour une série de photos. C’est plutôt au matin qu’il faut être à cet endroit mais on compose avec ce qu’on a.

Le temps passe, on s’active un peu pour ne pas louper le coucher de soleil à la Croix. Arrivé sous la Botte, je décide de m’offrir une petite variante alpine en remontant droit jusqu’au col de la Botte. La sente que j’avais repéré la semaine passée est bien enneigée. Aidé de mes crampons et de mon piolet je monte à vive allure. Mon collègue du jour, lui, fait le tour par le sentier avec son chien. Le chien a tenté de me suivre mais il a fini par comprendre que c’était pas si rigolo que ça en avait l’air. Moi je me suis bien amusé en tout cas. En passant par le sentier, il est quand même arrivé avant moi au col le bougre. Quel accueil triomphal que celui d’un chien !
Plus le temps passe et plus la lumière devient superbe. Encore une bonne pause photo au col.

Nous arrivons à la Croix pour pour 16h45, le timing est parfait. Un coucher de soleil, une mer de nuages et un verre de génépi. On s’attaque à la descente sur les pistes dans une lumière déclinante. Un peu rageux de ne pas avoir pris ma pelle-luge, le génépi aidant, je m’offre quand même quelques glissades sur les portions de piste les plus raides. L’art de ne pas se prendre au sérieux.

Nous rentrons à la voiture un peu avant 18h, les frontales seront restées dans le sac pour cette fois. 4h pour faire ce tour qui n’en prend que 2 en temps normal, on peut dire qu’on a pris notre temps et qu’on a optimisé l’après midi dehors.

Dernière modification : 10 janvier 2017

Photos « Croix de Chamrousse (2253m) par le lac Achard et les lacs Robert »

Le Grand Colon vu de la croix de Chamrousse Le Taillefer revêtit sa robe de nuit Vue vers la Chartreuse Presque à la Croix Jeu de silhouettes Un petit remontant ? Le télésiège de la Bérangère (enfin je crois) Le télésiège menant au paradis Derniers rayons sur le Vercors Et si on faisait un peu de coloriage sur le nuage ? Le ciel prend feu La nuit, tous les chats sont gris Presque arrivés, ça tombe bien, il fait noir L’hauteur se dévoile La variante du jour