Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau au-dessus du stratus culminant vers 1200m, quelques bancs de nuages élevés l’après-midi.

Petit vent du nord glacial sur les crêtes.

Récit de la sortie

On cherche n’importe quelle excuse pour sortir du stratus... Après les occupations matinales, on se lance dans un grand classique idéal pour aller profiter du coucher de soleil... Mais pour pimenter ce classique d’une once de sauvage et de panoramique, on va parcourir les crêtes depuis les environs du Grand Cheval.

Départ du Stade de Neige vers 15h. Premier objectif, monter le plus vite possible vers la crête. Une piste de ski est idéale pour cela ! Neige bien dure, les raquettes mordent bien, on se débarrasse de la montée bestialement tout droit dans la pente... Les 400m de dénivelé sont efficacement avalés en 45min...

Sur la crête, la vue s’ouvre sur la mer de nuages qui recouvre la cuvette grenobloise. Et un petit vent glacial pimente l’accueil... C’est parti sur la crête, en direction du Pic St-Michel qui domine au loin... Neige soufflée, parfois molle, parfois dure sur les congères, parfois recouvrant à peine les rochers... C’est clair, les raquettes vont en prendre un coup ! Mais pas autant que les skis des quelques intrépides qui ont fait les traces...

Quelques nuages élevés viennent masquer le soleil, et le vent se fait désagréable... Mais on ne se presse pas, profitons des quelques pins parsemant la crête et abritant du vent pour temporiser, histoire d’arriver au sommet pas trop tôt avant le coucher de soleil, car il ne sera pas possible de se mettre à l’abri là-haut en attendant le crépuscule...

17h, le soleil revient et colore la crête... Montée au sommet, que le vent a bien dégarni... Lumière jaune-orange dominant le bleuté de la mer de nuages qui plonge dans l’ombre... 17h30, descente face aux couleurs du soleil qui se couche...

Retour tranquille dans la nuit tombante, croisant deux sportifs commençant l’ascension à la frontale... Silence, juste percé par quelques gros miaous se faisant entendre au loin... Fin de la balade vers 18h30.

L’auteur présumé des miaous se fera apercevoir furtivement sur le parking du Stade de Neige dans la lumière des phares. Un peu trop gros pour être le chat de la voisine, c’est peut-être un lynx...

Dernière modification : 25 janvier 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 24 janvier 2017

Publiée le 25 janvier 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !