Mont Colombier (2045m) par la Bottière Sortie du 27 janvier 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Grand beau plutôt doux au dessus des brumes culminant vers 1000m, petit vent frais sur les crêtes, quelques passages nuageux de moyenne altitude.

Récit de la sortie

Un grand classique à faire et à refaire... Je connaissais la version "été", on va profiter d’être de passage dans le coin pour tenter la version "hiver".

Départ vers 14h du hameau de la Bottière, au pied de l’itinéraire classique à skis et en raquettes. Il fait un peu frais juste sous la limite des brumes givrantes, mais c’est clair que plus haut, il fait doux et la neige peut manquer... Ce sera donc en raquettes.

Montée rapide au chalet de la Bottière, la trace en neige dure rend la montée efficace et agréable. On poursuit jusqu’au bas du vallon de la Rossane.

Là-haut, les pentes du Colombier montrent leur misère, l’herbe brune transparaît sous une misère neigeuse... Et la crête sud-ouest est presque sèche... Tant qu’à devoir monter ces pentes sans raquettes, autant passer par là. Direction, donc, le col de la Cochette.

Montée dans une ambiance estivale juste tempérée par une brise fraîche sur les crêtes. Le ciel est clair, décoré de petits bancs de nuages, alors qu’à l’est et au sud, les hauts massifs sont bien bouchés...

Sommet vers 16h30, la vue est magnifique dans la lumière jaunissante...

17h, c’est l’heure de descendre... On plonge vers le col du Colombier sur les pentes à peine enneigées. Fin des couleurs prématurée à cause de nuages à l’ouest, contrariant mes projets d’assister au coucher du soleil sur le crêt dominant le col... Tant pis, on poursuit la descente, maintenant à l’ombre...

Retour à la neige, on rechausse les raquettes. Plutôt que de revenir par le même chemin, tentons la descente sur Aillon par la combe du Cheval, plus raide et plus efficace dans la mesure où il n’y a pas trop de neige pouvant compliquer les raides traversées de cet itinéraire... La descente est ainsi rapidement expédiée, malgré les cailloux à peine recouverts par la neige molle sans sous-couche, faisant souffrir les raquettes... On finit par les enlever.

Retour à Aillon vers 18h30, juste avant le nuit. Il faudra quand même sortir la frontale pour se faire voir sur la route durant les 15 minutes de marche pour revenir à la Bottière.

Dernière modification : 28 janvier 2017