Le Roc des Tours (1994m) et l’Aiguille Verte (2045m), par Samance Sortie du 29 janvier 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Enfin un peu de neige dans l'ascension de deux petits sommets avec chacun son caractère, mais tous deux avec vue.

Conditions météo

Beau, plutôt doux, quelques bancs de nuages élevés.

Récit de la sortie

Petite sortie entre amis pour profiter de la neige enfin revenue (du moins, Un peu), et prendre aussi bien l’air que la vue...

Départ de Samance vers 13h30. Il fait beau, plus beau qu’escompté, et d’ailleurs même assez doux... Petit air de printemps pour un hiver qui a vraiment du mal à démarrer en montagne... Heureusement, la neige est là, ici semble-t-il un peu plus qu’ailleurs, et recouvre bien les alpages, du moins tant qu’on reste éloigné des crêtes. On regrettera presque de ne pas être venu à ski...

Montée agréable, facilitée par la multitude de traces parcourant ce lieu connu et prisé de la rando hivernale. On commencera par l’ascension du Roc des Tours, histoire d’y monter avant que ses pentes ne plongent dans l’ombre. Le parcours du lapiaz est bien facilité par la neige, lissant efficacement le chaos rocheux avec une couche suffisante pour boucher les crevasses. Sommet vers 15h30, alors que déjà le ciel commence à se couvrir...

16h30, retour au col séparant les deux sommets. Perspective trompeuse, le sommet de l’Aiguille Verte semble juste à portée de main, alors que celui du Roc des Tours semble au loin beaucoup plus élevé... Cette apparente proximité alliée à un rayon de soleil motive l’ascension de l’Aiguille Verte, dont la raide crête fera pourtant vraiment chauffer les jambes...

17h, le soleil disparait définitivement derrière les bancs de nuages, anéantissant tout espoir de couleurs du crépuscule... Il faut descendre...

Retour tranquille dans une neige agréable, fin de la balade à la nuit tombante vers 18h.

Dernière modification : 30 janvier 2017

Photos « Le Roc des Tours (1994m) et l’Aiguille Verte (2045m), par Samance »

Départ de Samance, face aux pistes du Grand Bornand. Montée face au massif de l’Almet. Il ferait presque chaud... Montée... Derrière la clef des Annes, les lapiaz enneigés de la Pointe Percée. Montée au Roc des Tours, entre neige et calcaire... Au détour des méandres du lapiaz... Formations calcaires... Mont Lachat, Pointe Percée, Mont Blanc... Presque au sommet, face à l’Aiguille Verte et au Jallouvre. Au sommet, la vue s’étale, sous un ciel qui se couvre... Prochain objectif, l’Aiguille Verte. Derrière le Rocher de Salin, les Rochers de Leschaux. Parcours sur la crête de lapiaz facilité par la neige... La montée à l’Aiguille Verte, semblant courte vu d’ici... Sur la crête, regard arrière. Montée vers le ciel... Auferrand, Almet, Pointe d’Areu, sur fond de Haut-Giffre. Le sommet de l’Aiguille Verte, derrière une petite brèche délicate. Regard vers le Buclon et le Jallouvre. Au sommet, vue sur Cenise et les Rochers de Leschaux. La vue au sommet. Vue sur l’Almet et le nord des Aravis. Vue sur le Mont Lachat et les combes des Aravis. Vallée d’Entremont, montagne des Auges, plateau des Glières... Pointe Percée, Pointe des Verts, Chombas, Charvet, Mont Fleuri, sur fond de Mont Blanc. Tout au fond derrière le col de la Colombière, le Tenneverge et le Buet. Descente sur la crête face au Roc des Tours. L’opération "coucher de soleil" semble compromise... L’Aiguille Verte, dans l’ombre... Descente... Retour à Samance.