Crêt de la Perdrix (1432m) par la Croix de Chaubouret et le Chemin de Fer Sortie du 10 février 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le Chemin de Fer avec les raquettes... sur le sac...

Conditions météo

Couvert et brouillard au sommet.
θ -1/+1°C
Vent du sud frisquet

Récit de la sortie

Plus d’une semaine sans voir le Soleil !
La météo annonce des éclaircies, il est tombé un peu de neige cette nuit, on prend les raquettes et on y va !

Direction le Pilat, c’est plus près que que le Mézenc ou les monts du Forez.

Départ de la Croix de Chaubouret, il y a peu de neige. On met les raquettes sur le sac, à la Jasserie, la couche sera sans doute plus épaisse.

On se rend compte très vite que lorsque la neige apparaît plus sombre, une mince couche recouvre une patinoire.

On prend le Chemin de Fer dont l’origine du nom m’échappe car aucun train n’est jamais passé ici.

  • L’explication a été trouvée par hereme chez Patrick Berlier, voir en commentaire du topo

Seuls des animaux sont passés, chevreuils, renards et autres. La neige est peu profonde et les raquettes restent sur le sac.

Le sentier du saut du Gier est raide et caillouteux, on prend la variante.

À la sortie de la forêt le brouillard fait son apparition. La visibilité est si limitée que je me casse presque le nez sur les murs de la Jasserie. Toujours aussi peu de neige mais davantage de plaques de glace, même dans les pentes. La pluie a dû précéder la neige. Les raquettes restent sur le sac...

Montée au Crêt de la Perdrix, passage presque obligé sur le chemin du retour. Brouillard sur 360°, les éclaircies ne sont pas au rendez-vous.

Sortie du brouillard à la Croix Drevet et ciel un peu plus lumineux en arrivant à la Croix de Chaubouret.

Les raquettes sont contentes. Elles on pris l’air sans se fatiguer...

Dernière modification : 11 février 2017

Photos « Crêt de la Perdrix (1432m) par la Croix de Chaubouret et le Chemin de Fer »

Ciel gris et neige à la Croix de Chaubouret. Peu de neige et givre. Sous les grands arbres. Jonction avec la large piste forestière. Pas de traces autres que celles des animaux. Vallon du ruisseau de Gourdéza. Mon pote, t’es complètement givré ! Brouillard de fond de vallée et ciel bleu au-dessus. Passage en balcon. Passage en balcon. Dans le rétro. Production locale. Vallée du Gier. Vallon du ruisseau du Grand. Roche colorée. Roche colorée. Le ruisseau coule sous la glace. Petite cascade figée. Dans le rétro. Le sentier du Saut du Gier à la Jasserie. Variante. Table non préhistorique. Le Gier. Montée sur le plateau de la Jasserie. Regard surplombant la piste forestière au centre. Désolation. Sur le plateau, à la jonction avec le sentier montant de Doizieux. Visibilité réduite à la sortie de la forêt. La Jasserie dans le brouillard. La fontaine de Pilate, bien moins gelée que le 19 janvier. Le Crêt de la Perdrix est quelque part là-dedans. Le voici ! Purée de pois sur 360°. C’est la «voie normale», il y a des traces. Que du blanc. Timide apparition du ciel bleu. Un rayon de Soleil ! Un rayon de Soleil ! Un rayon de Soleil ! Retour à la Croix de Chaubouret.