Montagne de Monthiallier (1556m) par la Vallée des Reblats – à raquettes Sortie du 13 février 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Dans le sens inverse du topo, pour changer un peu...

Conditions météo

Soleil voilé jusqu’à 13h00, nuageux ensuite.
θ de +5°C
Vent de sud 50km/h

Récit de la sortie

Prévision météo mitigée pour ce lundi. Mais si j’attends le grand beau temps, la neige aura fondu.

Plus de neige (ou presque) dans le Pilat et beaucoup dans le massif du Mézenc.
Mais la météo prévoit un vent de 75km/h aux Estables, au pied du Mézenc et il faut donc s’attendre à beaucoup plus sur les sommets.
Je vais donc dans les monts du Forez, moins enneigés que le Mézenc, mais où Éole ne devrait envoyer que des rafales à 50km/h. Ce qui est déjà bien trop...

Pour changer, je vais faire la boucle en sens inverse du topo.

Peu de neige au col des Supeyres. D’ici quelques jours, de grandes plaques herbeuses vont apparaître. L’hiver semble hélas sur sa fin.

Pause casse-croûte aux Jasseries de la Croix du Fossat. Pause courte en raison du vent. Celui-ci venant du sud, je ne parviens pas à être à la fois au Soleil et à l’abri du vent. Je choisis un banc de pierre avec vent et Soleil plutôt qu’abri et ombre.
De temps en temps, une rafale un peu plus violente arrache au bachat tout proche des embruns qui veinent jusqu’à moi. Rafraichissant...

Après la pause, je monte au sommet du Monthiallier. Aucune traces et sommet fidèle à lui-même, sommet arrondi, chaque pas repousse la crête apparente de la même distance en donnant la désagréable impression de faire du sur-place.

Arrivée au sommet après un pénible quart d’heure d’ascension. Arrêt minimal en raison du vent et de la disparition du Soleil. Panorama où la grisaille du ciel se confond avec le bleu-gris des montagnes lointaines. Toutefois, belle vision de Pierre-sur-Haute, comme une île au soleil.

Descente sud-est en suivant une trace. Celle-ci se dirigeant vers la vallée de Billeyre, j’oblique à l’est en direction de la lisière de la forêt.
J’ai à peine le temps de me demander si je vais trouver le discret sentier qui descend dans la forêt que je tombe pile dessus. Et il est tracé...

Arrivée à la Jasserie des Reblats, traversée du Batifol et remontée de l’auge glaciaire en suivant la trace.

Un court moment d’inattention pour regarder un gros épicéa abattu et j’ai perdu la trace. Ce n’est pas grave, il faut monter et monter encore.

À la sortie de la forêt, il faut encore monter pour rejoindre la piste bien tracée.

Retour tranquille sous un ciel de plus en plus gris après 5h00 de randonnée.

Dernière modification : 14 février 2017

Photos « Montagne de Monthiallier (1556m) par la Vallée des Reblats »

Col des Supeyres. Les monts Dore. C'est parti ! Un ciel bien voilé. Plus de neige sur la Roche Gourgon. On sent la fin de l'hiver. Pierre-sur-Haute au loin. Monthiallier et Pierre-sur-Haute au loin. Pierre-sur-Haute. Monthiallier Dans le rétro. Le Soleil semble me fuir. Pierre-sur-Haute. Sur le plateau. En descendant sur Pradoux. L'objectif du jour. Pradoux. Traversée du petit devers. Au centre, le col de la Croix du Fossat sépare les vallées des Reblats et du Fossat. Le col de la Croix du Fossat. Jasserie. Jasseries. Pierre-sur-Haute. Jasserie. Dans le rétro en montant au Monthiallier. Dans le rétro en montant au Monthiallier. Le sommet approche. Comme une île au Soleil. Descente. Pas besoin de chercher, je tombe pile dessus. C'est plus raide que l'impression donnée par la photo. Vallée des Reblats. Le pont sur le Batifol. Géant terrassé. Sortie de la forêt. Sur le plateau et dans le rétro.