Pointe de l’Aiglière (3307m) par les Lacs des Neyzets Sortie du 2 septembre 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Jamais je n’ai eu une météo comme ça, ce jour là ! pas un nuage en vue de toute la journée, et pas de vent !!! Une vue dégagée impressionnante et le Viso sans un nuage sur l’intégralité de notre ascension, incroyable, non ?

Récit de la sortie

En ce début septembre 2014, j’ai planté ma tente au camping de La Roche de Rame.

Objectifs : 2 très beaux "3000" des Ecrins : la Pointe de l’Aiglière, et le Grand Pinier.

Mais honneur à la plus élevée des deux aujourd’hui ! 3307m, ça commence à être sérieux, et je pense qu’avec la météo qui est prévue aujourd’hui, nous allons voir de belles choses là-haut !

Effectivement, je n’ai jamais eu une météo aussi favorable lors d’une ascension alpine : pas un nuage de toute la journée, une tempête de ciel bleu, et pas un brin de vent.

Une visibilité incroyable, sans brume, enfin... la météo parfaite.

L’ascension débute par le très beau Vallon verdoyant de Narreyroux et ses deux superbes cascades.

La montée est régulière et nous emmène dans un grand cirque située au pieds de la Pointe des Neyzets et de l’Aiglière.

Arrivés sur un grand replat, deux superbes chevaux broutent l’herbe restante, mais ne voient pas forcément d’un bon oeil l’arrivée de randonneurs étrangers.

Nous restons à distance et prenons quelques clichés de ces magnifiques animaux.

Mais, manifestement, ils n’ont guère apprécié, et avancent de façon assez menaçante vers nous...

Bon ... on va les laisser alors !

Nous repartons donc, sur un pas cadencé et vigoureux afin de mettre un terme à l’incident diplomatique.

Heureusement, la Pointe de l’Aiglière ne les intéresse que très peu, et le début d’explication n’aura pas lieu.

A la suite de cette lègère fuite en avant, nous découvrons le Lac des Neyzets pratiquement asséché.

Celui-ci ne nous laissera pas, non plus, un souvenir impérissable.

Puis c’est le contournement de la face sud de l’objectif pour rejoindre le haut de l’infâme pierrier de la face EST que l’on va remonter péniblement.

On rejoint au bout d’un très gros effort l’arête sommitale qui dévoile le panorama extraordinaire attendu.

Pelvoux, Barre des Ecrins, Ailefroide, Pic Sans Nom, les "monstres" sont bien là !

Sirac, Vieux Chaillol à l’ouest, Montbrison à l’est, Dormillouse, Soulaure et Rougnoux au sud, n’en jetez plus !

La vue est immense dans toutes les directions, le massif des Ecrins est à nous !

Dernière modification : 23 février 2017

Photos « Pointe de l’Aiglière (3307m) par les Lacs des Neyzets »

La Cascade de Narreyroux Torrent de Narreyroux La face sud de la Pointe de l’Aiglière Dans le rétro, le petit massif de Montbrison Au loin, le Pointe des Neyzets Les chevaux de l’Aiglière, pas très accueillants, voire... légèrement menaçants ! dans le rétro Les chevaux de l’Aiglière, pas très accueillants, voire... légèrement menaçants ! Bon ! on va les laisser tranquilles A gauche le Pic de Rochebrune (3320m), à droite le Mont Viso (3841m) et au premier plan et au centre, le sommet de la Crête de la Pendine (2749m) On contourne l’Aiglière vers l’est, pour remonter sa ligne de crête vers l’ouest. L’ascension du pierrier vers le sommet Le sommet ! En hommage à... Les Bans (à gauche) Ailefroide, Barre des Ecrins, Pic sans nom et Pelvoux Pointes des Neyzets (à droite), et au deuxième plan : Têtes de Soulaure, Bertrand, Plumel et Rougnoux Mont Viso, sans un seul nuage de toute la journée !!! La montagne peut faire un peu «dijoncter» de temps à autre... On entame la descente de l’immense et infâme pierrier du Ravin des Lauses Dans le pierrier Retour dans l’herbe, ce n’est pas dommage ! Massif de Montbrison La Cabane des Grands Plans Retour aux cascades de Narreyroux