Le Roc des Tours (1994m) et l’Aiguille Verte (2045m), par Samance Sortie du 12 mars 2017

Sortie réalisée le 12 mars 2017.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Une ascension enneigée printanière et vespérale...

Conditions météo

Grand beau printanier, quelques légers voiles de haute altitude, assez brumeux sous 2500m.

Récit de la sortie

La météo printanière a rapidement fait fondre la neige fraîche du sursaut hivernal de la semaine précédente... Mais de la neige il en reste, il faut en profiter...

Obligations de vallée obligent, départ vers 14h en raquettes sur le plateau de Samance. C’est vraiment trop tardif lorsqu’il fait tellement chaud, et la neige est bien transformée, fondante... Le soleil est bien haut, et il chauffe... Ce n’est pas l’idéal pour une rando sur la neige, mais heureusement la neige est bien damée si on suit les traces, et on ne s’enfonce pas trop... En revanche, c’est clair qu’il faudra faire attention dans la montée à se tenir à bonne distance des raides pentes herbeuses sous l’Aiguille Verte, déjà un peu purgées mais pas complètement, et barrées de quelques belles coulées très récentes... Pour cela, il faudra délaisser la trace bien marquée au fond du thalweg et préférer la croupe qui la borde, itinéraire un peu plus pénible car moins tracé, mais totalement sûr...

Au loin, quelques randonneurs ont choisi pour table de casse-croûte un rocher juste sous les mauvaises pentes, malgré les coulées déjà présentes qui devraient pourtant alerter... Inconscience ? Heureusement, ils finissent par partir...

Arrivée au col entre le Roc des Tours et l’Aiguille Verte, deux sommets voisins, mais aux caractères totalement différents... C’est donc l’intérêt de faire l’ascension des deux, préférant commencer par le Roc des Tours avant que son lapiaz ne plonge dans l’ombre, et finissant la journée sur les crêtes de l’Aiguille Verte face au coucher de soleil...

La suite ne sera qu’un long parcours de crêtes, dans un décor magique qui fait tout l’intérêt de la rando... D’abord au gré des vagues neigeuses tourmentant la crête de lapiaz aux rochers sculptés pour atteindre le Roc des Tours, atteinte vers 16h pour le casse-croûte... Puis, après le retour au col, il faudra remettre la machine en route pour grimper cette belle crête esthétique ourlée de neige en direction de l’Aiguille Verte, qui semble de visu si courte, mais qui fait abominablement chauffer les jambes...

18h, on profite de la vue alors que le soleil descend derrière les voiles nuageux, décorant les sommets enneigés de couleurs tamisées... Descente contemplative alors que le soleil se couche...

Descente vers Samance à la nuit tombante... Bleu teinté de mauve, de plus en plus sombre... Une petite croûte de regel rend la neige plus dure, plus sûre, mais aussi plus pénible... Sur les pistes de ski d’en face, ski de nuit le long du télésiège éclairé alors que des dameuses lucioles parcourent le reste des pistes... Retour à la civilisation, fin de la balade vers 19h30.

Dernière modification : 16 mars 2017