Pic de Rochebrune (3321m) Sortie du 22 août 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un mastodonte du Queyras, en boucle et sans navette voiture.

Conditions météo

Soleil et chaud.

Récit de la sortie

La Sortie

Le Grand Rochebrune, enfin...

Dès le premier col : col Perdu, un sommet attire notre attention. Il est tout proche, le détour est une bonne option ! C’est l’Arpelin 2604m. Une étrange petite statue est posée au sommet.

Nous redescendons avec Marine pour une longue traversée vers le col des Portes après avoir contourné un troupeau.

La montée finale vers le Pic de Rochebrune est assez technique et n’est pas abordable par n’importe quel randonneur.

Le topo est très précis, et j’en remercie encore Alain.

Nous choisissons de monter par le passage équipé de "Spit", mais _ Marine qui me laisse gérer l’orientation ne pense qu’à une seule chose : "on monte oui mais comment on descend après sans corde ?..."

Nous voilà au sommet après une dose d’adrénaline, nous savourons ce moment de longue minutes.

La descente se fait par un autre endroit qui demande de la concentration et nous ressortons par la petite brèche bien décrite dans le topo.
Voilà Marine rassurée...

Retour au col des Portes, nous avons comme objectif le joli lac
de Souliers
que nous atteindrons après la descente mouvementée de la Casse des Clausins.

Une montagne nous sépare de la boucle parfaite pour rejoindre le col Perdu, la Côte Belle.

Un sentier monte "par là" mais nous choisissons "au pif", une montée hors sentier plus à l’ouest au bord de la crête de la Côte Belle. Certainement la montée la plus raide par rapport à sa longueur que j’aie jamais connue ! Mais la végétation au sol permet une adhérence assez correcte.

Je suis le premier à arriver sur Côte Belle et boom ! Le grand vide de l’autre côté. Je préviens Marine, "tu vas voir ça en jette !" Encore quelques longueur et nous arrivons au sommet de du Pic Ouest de la Côte Belle 2854m.

Une belle descente raide dans un pierrier nous attend, Marine tire la tronche... Mais une fois encore, elle m’impressionnera ...

Je souhaitais faire la ligne de crête intégrale, qui nous déposerait au col Perdu, mais la c’était trop pour Marine. Le vide est présent, l’erreur serait impardonnable, nous ne savons même pas si "ça passe", nous quittons la crête par un dernier pierrier.

Nous revoilà au pied du col Perdu, un chemin familier...

Arrivé au Parking mon regard se porte déjà de l’autre côté de la route. Je dis à Marine  : "aller, on a encore le temps de monter au Clot la Cime 2732m..."

Je vous rassure, elle ne ma pas cru une seule seconde.

Vidéo

Cette boucle comporte des passages hors sentiers qui ne font pas partie du topo

Dernière modification : 29 mars 2017