Rochers de Chalves (1845m), en boucle par l’arête sud Sortie du 18 avril 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le beau calcaire de Chartreuse, un fil d'arête aérien, des paysages grandioses, une escalade facile ou on joue les équilibristes..Solitude garantie et grands espaces.

Conditions météo

Grand beau temps, tempête de ciel bleu chaud, bisolet frais au sommet.

Récit de la sortie

Rochers de Chalves Arête S, en traversée. 18 Avril 2017

"Juste génial !"

J’avais repéré cette arête il y a un peu plus d’un an, un 24 Décembre, depuis l’aiguille de Quaix. Je m’étais dit qu’une belle arête comme ça devait bien se grimpouiller. D’emblée, je m’imaginais un crapahut facile sur le fil ténu de cette belle ligne blanche entre ciel et terre.

Le temps a passé, inexorablement, mais l’idée et l’envie sont restées.

Printemps chaud et sec. On ne patauge pas dans la boue en Chartreuse, alors on se dit que c’est le moment d’aller "ravauder" par là-bas. Et puis, surprise ! cette arête est connue, décrite, et visiblement appréciée.

Alors qu’à cela ne tienne, allons chercher du plaisir, du bonheur.
Autant le dire tout de suite, on a adoré. Je suis encore "sur le cul" de comment c’est beau, sauvage, magique là haut !

On a savouré, dégusté, tous les instants, tous les passages... Le couloir du pas du Sapey et son pas grimpant, la gelée matinale dans le foret de l’arête du rocher de l’Église, et puis le superbe Ouillon, hummmm !

Et puis bien sur, pour nous (piètres) grimpeurs, le clou du spectacle, la grimpette de l’arête sud.

Un petit pas à froid dans l’ombre pour accéder sur le fil tranchant d’un calcaire blanc magique. Et le fil, on ne l’a plus lâché. On a fait les équilibristes tous seuls perchés dans le ciel azur.

Et on a trouvé une belle escalade en III, on a marché à corde tendue, tirant parfois une petite longueur de 20m, posant parfois une sangle... Le bonheur je vous dis, voilà et n’y revenons plus !

Et puis il a eu ce qu’on avait pas imaginé. La longue sortie mode rando sur le sommet "tout plat", entre bruyères et pins à crochets, dans l’herbe encore jaunie d’un hiver tout juste parti, MAGNIFIQUE !

Et comme cette journée fut un spectacle ininterrompue, le bouquet final ; en pleine figure, les vals perchés, plateaux du Lorziers et de Huirtière !

Ah ça a de la gueule quand même.

Même la descente (exercice que j’exècre tant ça me flingue les genoux), et bien elle fut chouette, douce, lumineuse ! À marquer d’une croix rouge !!!

Comme on a aimé, beaucoup aimé, on a pris notre temps (de toute façon il y a longtemps qu’on courent plus... trop vieux, trop lourd !) et c’est bien fatigué qu’on s’est payé une bonne bière à l’auberge de la Manière en rentrant.

Dernière modification : 23 avril 2017

Photos « Rochers de Chalves (1845m), en boucle par l’arête sud »

Dans le pas du Sapey Sur l’arête des rochers de l’Eglise L’arête se découvre. L’ouillon... C’est beau non ? Derrière c’est Grenoble. Départ de l’arête Ca grimpe «tranqille». Passage dans un Lapiaz. Sur le fil... Au sommet en mode rando. En face ? La Chartreuse... Derrière ? Le Taillefer... Lorziers, Huirtière, Grande Sure. Un petit «pas» à la descente. L’arête de profile. Bleu Chatreuse :-) Vers le pas de l’Âne.