Mont Mézenc (1753m) Sortie du 29 avril 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Flore exceptionnelle et vue à 360° du haut d'un sommet unique dans des conditions un peu particulière pour une fin Avril.

Conditions météo

Grand beau après la neige tardive.

Récit de la sortie

Samedi 29 Avril 2017

Sortie originale et fleurie sur le toit du Velay (et de l’Ardèche, je ne veux pas vexer)

C’est le seul jour de grand beau de ce week-end du 1er mai, il faut sortir. Nous voulons voir de jolies fleurs. J’hésite donc entre le Fond-d’Urle, où nous ne sommes pas allés depuis plusieurs années, et le Mézenc.

Les récentes chutes de neige sur les Alpes ne nous engageant pas à aller dans le Vercors, c’est décidé ! En route pour le Mézenc. Il y a trop longtemps que nous retardons l’échéance et les jonquilles risquent d’être passées.

Première surprise le long de la route venant de Laussonne, en arrivant vers les Estables. D’immenses prairies jaunes ! Les jonquilles sont bel et bien là. C’est superbe !

Deuxième surprise en arrivant en vue du sommet, il a neigé ici aussi...

Départ en famille de la Croix des Boutières. Nous sommes les seuls. Il fait 3°C, ça souffle du Sud-Est à décorner les bœufs. Direction le GR qui longe le flanc ouest pour rejoindre la Croix de Peccata. C’est tout gelé mais nous sommes à l’abri du vent et c’est magnifique. Dans la prairie, les vernales sont au rendez-vous. Superbe !

A la Croix de Peccata, nous rejoignons la foule. En fait de neige, ça a du tellement souffler que le côté Nord des arbres est entièrement plâtré. La température a nettement remonté et ça fond très vite transformant le sentier en boue. Une grande lessive s’imposera au retour.

Nous allons au sommet Nord qui est désert. Un groupe vient de descendre et tout le monde semble préférer le sommet Sud. Un peu brumeux mais la vue est immense. Il me semble apercevoir les Monts du Cantal enneigés. On aperçoit le sommet du Mont-Blanc qui fait cache-cache avec un nuage.

Puis c’est le sommet Sud (le plus haut) et les tables d’orientation.

C’est un peu tôt pour les pulsatilles, elles ne font que pointer le bout de leur nez. Heureusement sinon elles auraient gelé à peine fleurie. Déjà de nombreux boutons sont retombés desséchés.

Il est déjà l’heure de redescendre. Retour sur la Croix des Boutières. Juste avant la forêt, les dernières fleurs se font admirer. Ce lieu est magique.

Dernière modification : 1er mai 2017