Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau, doux, quelques petits cumulus décoratifs au-dessus des massifs.

Récit de la sortie

La Tournette, magnifique sommet, surtout si la météo est de la partie pour mettre en valeur le panorama... La neige complique encore l’accès par le versant ouest, ce sera donc par le versant est qu’on fera l’ascension, plus long, mais qui fera éviter la foule au sommet...

Départ vers 15h dans la forêt printanière verdoyante. 16h au refuge du Rosairy, les alpages sont encore jaunes, mais la vue s’ouvre sur les vallons des Aravis totalement verts.

On poursuit la montée... La neige se fait présente vers 1800m, d’abord "névé" sur le bas, un peu molle plus haut avec la douceur du jour. Les raquettes ne vont pas être inutiles...

L’itinéraire "hiver" poursuit vers le sud pour remonter de raides pentes sous la Pointe de Bajulaz, encore bien chargées et douteuses, surtout dans la chaleur de l’après-midi. On va donc préférer le l’itinéraire "été" qui remonte à droite un petit couloir raide, encore enneigé, mais qui passe sans difficultés sans raquettes, avec le piolet pour la sécurité. On remettra les raquettes au dessus pour faire la trace dans de belles pentes de neige un peu molle mais pas problématique, pour finalement déboucher sur la crête juste sous le "fauteuil". La vue s’ouvre sur l’autre versant et le lac d’Annecy, magnifique...

L’ascension du "fauteuil" se fera sans difficultés grâce à la neige juste assez-molle pour tailler de bonnes marches dans le raide couloir, le piolet et plus haut les chaînes aidant pour la sécurité. Et voilà le sommet, pour moi tout seul, la foule du jour étant cantonnée à virevolter dans les airs...

Dans l’atmosphère claire, la vue est magnifique, illustrant bien le contraste de la saison entre ces vallées verdoyantes dominées par des sommets encore enneigés...

18h30, c’est l’heure de descendre... Par le même chemin, celle-ci se fera maintenant dans l’ombre, sans difficultés. La neige est agréable, les raquettes "surfent" sur la neige transformée et la descente est rapidement expédiée.

Retour au soleil sur les crêtes du Rosairy. Un peu de sommeil à évacuer, mieux le faire ici qu’en voiture sur la route. un petit replat herbeux sera idéal pour cela. On se pose...

Le soleil descend sur l’abominable combe du Varo, alors que de l’autre côté, les Aravis étincellent dans la lumière réchauffée... 20h, on reprend la descente, sur le haut rapidement expédiée sur les névés...

Le décor plonge dans l’ombre, tout est calme, seul un bouquetin gambade dans les pentes... Retour dans forêt verdoyante face aux sommets rougeoyants, fin de la balade vers 21h30.

Dernière modification : 16 mai 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 15 mai 2017

Publiée le 16 mai 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 17 mai 2017 à 23h28

    Une question adressée aux experts de cette belle montagne...

    Durant ma sortie, il m’a semblé apercevoir une improbable sente en lacets bien taillés remontant les abominables dévers ravinés de la combe du Varo jusqu’au col du Varo... J’ai fait quelques recherches, mais il m’a été impossible de trouver la mention d’un quelconque itinéraire passant par là (si ce n’est quelques descentes à ski passablement engagées).

    Quelqu’un a-t-il la connaissance de cet itinéraire et de sa praticabilité ? En tout cas, certainement très exposé aux chutes de pierres...

  • par Le 18 mai 2017 à 11h22

    Est-ce ceci ?
    Du bout de la route du Bois (1250m), partir en direction du chalet de l’Aulp. Depuis le Châlet de l’Aulp (1424m), suivre le sentier qui monte sur l’arête W. Vers 1800m, traverser à droite entre des barres pour se retrouver sur le replat sous le refuge. Continuer au S pour contourner la barre du Casset (site d’escalade). Se diriger ensuite au N vers le Col du Varo ; le sentier devient un peu moins bon par moment. Du Col du Varo, suivre le sentier vers le SE en direction de la barre sommitale (passages équipés de chaînes et de barreaux). Basculer en versant E, traverser sous le fauteuil, puis finir par une cheminée équipée de chaînes et une échelle pour les derniers mètres.

  • par Le 18 mai 2017 à 15h00

    Pas du tout !
    Tu me donnes la description du sentier classique de la montée de Montremont vers le chalet de l’Aulp (puis ensuite l’itinéraire classique de la tournette). En revanche, je parle de la montée directe au col du Varo par son versant nord !

    Voici un agrandissement de la photo 40, où on devine un peu le sentier :
    https://www.altituderando.com/IMG/jpg/a/8/1/Varo.jpg
    C’est difficile à voir sur les photos aériennes (Geoportail, etc) car le vallon du Varo est presque toujours plongé dans l’ombre.

    C’est en revanche clair que le sentier a été taillé artificiellement, de part la régularité de la pente sur les lacets.

  • par Le 18 mai 2017 à 16h59

    J’ai compris. C’est la face au-dessus de l’abri des Varos.

  • par Le 18 mai 2017 à 22h08

    Plus ou moins, oui. Cela semble en tout cas que c’est au niveau de l’abri qu’il faut quitter le sentier montant au col des frêtes du Rosairy pour ensuite gagner le fond de la combe (quelques traversées de lits de torrents, pas forcément évident). Je ne vois pas exactement où se trouve l’attaque du sentier, le seul moyen serait d’aller voir sur place...

  • par Le 13 juin 2017 à 13h52

    Voici la réponse d’un autre Alain, qui n’est malheureusement pas expert de cette belle montagne. :-)

    J’ai trouvé un sentier dessiné sur une carte version 1950.
    Du coup aucune idée si il est toujours parcourable ou non.

    Pour voir la carte :
    https://www.geoportail.gouv.fr/carte

    • cliquer en haut à gauche sur "carte"
    • cliquer sur "voir tous les fonds de cartes"
    • cliquer sur "cartes 1950"
      Et il ne reste plus qu’à trouver la Tournette sur cette carte.

    J’espère que ma réponse vous aide, et si vous allez y faire un tour, je serais très intéressé de savoir si ça passe ou non.

  • par Le 13 juin 2017 à 16h48

    Oui on voit le départ sur les photos aériennes de l’ign et oui effectivement en sélectionnant le fond de carte de 1950 un chemin est dessiné qui monte depuis Montremont ! Mais bon sur ces mêmes fond de carte le passage de l’Armène depuis Grésy est indiqué.
    Y’en a qui descendent à ski
    http://carnetsdumont-blanc.blogspot.fr/2014/03/col-du-varo-face-nord-diagonale-rive.html

  • par Le 13 juin 2017 à 20h08

    Bien vu ! Je parlais effectivement de ce chemin-là !
    Je pense qu’un jour où les conditions sont bonnes (et pas trop tard en saison histoire de ne pas être à l’ombre toute la journée dans cette raide combe plein nord), cela vaudrait le coup d’aller jeter un coup d’oeil ! Casque et piolet seront certainement de sortie...

  • par Le 14 juillet 2017 à 11h18

    OK, hier j’ai fait une petite exploration...

    C’est bien à l’abri des Varos qu’il faut quitter le sentier du Rosairy pour atteindre le fond de la combe, par une petite sente interrompue par une série de ravines actives bien croulantes...

    Plus haut, on trouve effectivement l’ancien sentier, visible mais très dégradé, se dirigeant vers un couloir au bas du mur qui, collectant tout ce qui peut dégringoler dans la combe au printemps, laissant peu de chance au sentier de rester en état... Evidemment, les équipements (chaînes, câbles) nécessaires pour franchir certains passages ne sont plus en place. Et plus haut, peu de chances non plus de pouvoir progresser sur le sentier dégradé, notamment dans les traversées de ravines abominablement raides...

    J’ai donc renoncé à aller voir plus haut.

    Si ce sentier a vraiment existé fut un temps, il mériterait une mention spéciale pour son ambiance et son engagement, n’ayant pas grand chose à envier au Pas Noir dans le Haut-Giffre... Mais il ne semble hélas plus d’actualité.

    On notera que le haut du sentier est encore bien marqué au col du Varo, risquant d’induire en erreur des randonneurs à descendre dans le mauvais versant en cas de brouillard...

  • par Le 14 juillet 2017 à 11h33

    Bonjour Pascal
    J’ai trouvé un : "l’ancien et pittoresque sentier du col de Varo n’est plus praticable".
    Je l’ai trouvé sur "Les guides Bleus" Savoie édition de 1922...
    Le sentier a pas dû s’arranger depuis...

  • par Le 14 juillet 2017 à 11h49

    Mais ce sentier n’est pas le seul ! J’ai pu en apercevoir un autre, quittant le fond de la combe pour, dans une traversée de pentes abominablement raides, aller rejoindre les crêtes dominant le col des Nantets...

    On s’amusait bien il y a un siècle...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !