Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Très bonnes conditions.

Récit de la sortie

Participants : Sarah et Gérard, un couple d’amis adhérents du club Sarras Randonnées et moi-même.

N’ayant pas trop envie de randonner seul, je contacte Sarah et Gérard un couple d’amis/randonneurs, adhérents tous deux du club Sarras Randonnées.

Nous fixons le rendez-vous à 9h00 au Col de Grimone.

Je pars de chez moi de bonne heure, je n’aime pas faire attendre, je préfère attendre que faire attendre je sais je l’ai déjà dit.

1h 15, c’est le temps qu’il me faut si la circulation est bonne pour atteindre le Col de la Croix Haute dans un premier temps, et le Col de Grimone dans la foulée.

6h45, je prends la route de Vif, et là, surprise, l’autoroute est barrée juste en sortant du Tunnel d’Uriol. Je prends alors la direction de Vif que je traverse, puis rejoint Monestier-de-Clermont par la D.1075.

Je m’arrête au niveau du Rond-Point de l’autoroute, barrée ici aussi. En fait, je m’arrête ici, pour prendre des photos du lever de soleil sur la Grande Moucherolle et les Deux Sœurs, Grande Sœur Agathe et Petite Sœur Sophie.

Bref arrêt, le soleil m’attendra, je reprends la route après 3 photos des rochers encore dans l’ombre du matin.

7h50, 7°, je me gare au Col de Grimone encore dans l’ombre. J’attends dans le voiture quelques minutes, puis en sors pour me préparer pour être fin prêt pour cette belle journée qui s’annonce. Il fait frais, je monte sur le chemin au-dessus, où le soleil a déjà fait son apparition. 8h20, Sarah et Gérard arrivent sur le parking.

8h45, n’ayant pas trop décidé de l’itinéraire, on prend la direction de l’est, par les Glaisettes. Nous sommes encore dans l’ombre, le soleil enflamme désormais l’Aupillon derrière nous.

Au Col de Vente Cul, nous rattrapons un groupe de 8 randonneurs effectuant une courte pause que nous dépassons dans la montée vers le Col Pigeon. Nous attaquons la dernière pente, je rejoindrai 2 autres randonneurs au sommet. Nous décidons à ce moment-là, de poursuivre vers la Crête de l’Archat, de descendre son arête nord pour rejoindre le Col de Seysse.

12h00, nous nous posons dans son versant sud à l’abri du vent pour casser la croûte. Nous regardons la carte, pour savoir si, du Col Lachau, nous pouvons rejoindre les Sucettes de Borne. Une sente en pointillés, y figure sur les anciennes cartes, mais sur le terrain le sentier est désormais balisé.

Nous prenons la direction des Sucettes de Borne, le sentier file vers l’ouest en dominant le ravin, puis il vire au sud, et tombe sur un vieux chemin délabré avant de franchir une combe. Ce chemin part vers le nord hors balisage, effectue un coude puis continue vers l’ouest avant de tomber sur un autre vieux chemin. Nous le prenons dans la pente raide, nord-ouest, il va franchir plus bas un ruisseau.

Ici, ne pas prendre la trace qui remonte vers un coude de la piste nord-ouest, nous prendrons une trace dans une prairie sud-sud-ouest pour un raccourci. Nous voilà sur la piste, où nous prendrons à gauche jusqu’au lieu-dit Le Gué tout proche point IGN 1161m où nous retrouvons un balisage..

Nous allons voir à 0,5 km en aller retour le début des Sucettes de Borne.

De retour au lieu-dit Le Gué, nous prenons la direction Piégu et Col de la Péyère. Gérard commence depuis longtemps à ressentir un mal de genoux. Au Col de la Péyère, nous prenons un instant la direction de Grimone jusqu’au coude d’une nouvelle piste.

Sarah décide de laisser le balisage à gauche, pour prendre plutôt à droite pour descendre dans le ravin où coule le Ruisseau de la Boirette.

16h00, nous arrivons dans le coude de la route D.539 au niveau d’un pont au point IGN 986m. Je regarde une fois de plus la carte, et prend le sentier non balisé sur la gauche peu après qui monte vers Serre Rond. Très beau sentier d’ailleurs.

Il monte en lacets en versant nord dans un premier temps, avant d’atteindre une croupe que l’on suit jusqu’à un vieux chemin au niveau d’un cairn confectionné par mes soins, au point 1177m sur l’IGN. Nous prendrons à gauche, il aboutit sur un bon chemin que l’on suit à droite.

Il passe sous le Serre Rond, nous le suivons longuement jusqu’à son arête sud-est, où nous laisserons un chemin descendant à droite vers la D.539. Nous prendrons alors à gauche, puis à droite vers un parc à chevaux au point IGN 1228m.

Bref, nous laissons le balisage une fois de plus descendre à droite vers Grimone, pour suivre la belle piste en face vers l’est. Elle débouche de suite dans un coude d’une nouvelle piste, que nous suivrons dans le sens de la montée jusqu’à son prochain virage à gauche.

Ici, nous la lâcherons, pour prendre dans son coude un chemin. Il remonte en pleine pente vers le nord, bifurque plus haut à droite vers l’est. Il se perd bientôt, nous remonterons hors sentier est-nord-est pour découvrir le GR.93 que l’on va suivre vers le Col de Grimone.

Voilà une randonnée sauvage à la recherche de l’itinéraire où au retour, nous avons volontairement négliger le balisage.

Rencontré beaucoup de monde en ce beau dimanche. Au retour nous nous arrêterons à Monestier-de-Clermont où nous trouvons un petit bar ouvert pour prendre notre bière habituelle. Le tenancier nous apprendra la raison de l’autoroute fermée, pour cause de trail !

Dernière modification : 27 mai 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Randonnée réalisée le 21 mai 2017

Publiée le 27 mai 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 27 mai 2017 à 21h36

    Bonjour Patrice,
    Encore une belle bambée entre amis dans ces beaux coins du sud.....enfin, le sud...pour nous ! Bien belles photos, comme d’habitude.
    Je prévois le Jocou bientôt, par le vallon de la Grande Plate.....si possible !

  • par Le 28 mai 2017 à 10h45

    Bonjour Nadine.
    Je suis sûr que tu n’en seras qu’émerveillée !

  • par Le 28 mai 2017 à 14h29

    Ha ! ha ! J’étais pas très loin le même jour. A51 fermée après le tunnel d’Uriol. C’était le triathlon du Trièves organisé par l’AREA... Ajouter à cela une brocante ou vide grenier à Vif=un beau b... pour traverser le matin.
    Le pire ça a été le soir au retour. 1h30 pour faire 8km sur la Nationale et traverser Vif.
    Non, en fait le pire ça a été de payer l’AREA ensuite entre Grenoble et Lyon !!

    Enfin, belle sortie au Jocou ! Ce sera pour une prochaine.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !