Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Excellentes, bon regel dans la nuit (-1°C au départ de la Madone)
Chaleur et sans vent.
Quelques nuages peu dérangeants dans l’après-midi.

Récit de la sortie

Préface

Le Gélas est pour nous le premier grand sommet qui nous a fait vibrer, donc c’est devenu une sorte de rituel d’y monter au moins une fois par an.
De plus, on s’est aperçu qu’il nous donne à chaque fois du fil à retordre, une longue approche combinée avec un couloir à 40-45°, de quoi se faire bien mal.

Itinéraire emprunté

On a pris l’itinéraire hivernal, par le Vallon Cabret, voie plus raide et donc plus physique que la voie normale.
J’ai fait la sortie sur le topo estival car les conditions ne sont pas du tout hivernales.

Sortie du 21 mai 2017

6h15 on attend les collègues du jour : Laure, Anne, Serge et Nathalie, première sortie avec ces personnes bien sympathiques.

Ils se préparent rapidement et puis c’est parti, montée à la fraîche sur le beau sentier menant au Pas du Mont Colomb (2532m).

Au pied du ressaut menant au Lac Balaour, le Torrent de Cabret ne se laisse pas faire et débite pas mal à cette période, passage délicat du torrent sur rocher glissant.

On ne se laisse pas abattre par un gué, le Lac Balaour est atteint à 8h30, en suivant le rythme des moins rapides.

La neige commence à faire son apparition, crampons obligatoires dans la neige béton.

10h00, au pied de la Roche Risso, vers 2600m d’altitude, Raphaël part devant pour se faire le Balcon du Gélas qu’il n’a jamais eu l’occasion de gravir et nous promet de nous attendre au pied du couloir.

11h00, Serge et Nathalie abandonnent, Nathalie n’étant pas très à l’aise dans un gros ressaut à presque 40° en neige béton et n’ayant pas fait beaucoup d’alpinisme.

11h30 on arrive à la Terrasse du Gélas, au pied du couloir.

Raphaël redescend du Balcon en traversant dans une vire neigeuse pourrie sous l’arête est, passage exposé et peu sûr par neige transformée. Juste avant le couloir il est tombé dans une sorte de crevasse de 2m, des Italiens l’ont aidé à sortir.

C’est le genre de traversée qu’il faut mieux éviter, surtout pour éviter 50m de D+ en plus.

Il ne se laisse pas faire et malgré la grosse fatigue qu’il a encaissée durant l’ascension du Balcon il grimpe le couloir en 15 minutes et arrive vers 12h45 au sommet.

Fred, Laure et Anne sont arrivés vers 12h15.

Quelques photos au sommet puis redescente du couloir en neige pourrie mais pas très profonde (étonnant à cette période), on a eu assez de chance sur ce coup là.

Au pied du couloir, on s’arrête manger un coup sur des rochers puis nous repartons vite car la descente est très longue même avec la neige.

16h00 c’est l’heure où nous arrivons au parking, complètement nazes de cette bambée.

Impressions personnelles

C’est toujours un grand moment d’arriver au Gélas, même si on l’a déjà fait 5 fois !

Partir très tôt quand le couloir est en neige, genre 6 heures du matin max. pour les personnes un peu moins rapides.

Vidéo

Dernière modification : 21 juillet 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 21 mai 2017

Publiée le 31 mai 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !