Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Stratus le matin en fond de vallée, gros cumulus vers 11h, gros congestus vers 14h, cumulonimbus vers 16h.

Récit de la sortie

Parfois on lance des idées pas très intelligentes à table lors de la pause du midi. Hé ça te dis pas de se faire une dent de Crolles depuis le fond de vallée et on descend en volant ? Ha oui bonne idée, hé tiens si on le faisait en biplace j’ai pas envie de voler en solo ce weekend ?

Oui mais il va falloir se le traîner là-haut le matériel de parapente biplace, et sur 1650m de dénivelé. Qu’à cela ne tienne, le lendemain on se répartit les charges pour avoir 12-13 kg chacun, ça devrait aller. On se donne RDV à St-Nazaire les Eymes de bon matin à 7h. Des orages sont annoncés en fin de journée alors il ne faudra pas traîner. Je n’aime pas trop randonner au chrono mais il faut avouer que ça tient en éveil.

7h10, On se met en marche dans la combe du Manival, le sentier est assez plat et on se chauffe doucement. On arrive assez rapidement à la cabane, puis on continue en direction du col de Baure. Mon binôme impose le rythme, trop rapide pour moi, mais je ne dis rien.

Courte pause au col de Baure puis direction le col du Coq, mon binôme me distance. Pas grave, il ne décollera pas sans moi, j’ai le reste du matériel ...

Je ralentis le rythme et commence à profiter de la rando. Tant pis pour les orages, si ça ne fait pas, on redescendra à pied. Je ne tarde pas à arriver au col des Ayes et découvre qu’on sera bien une bonne quinzaine de parapentistes au sommets, partis du col du Coq pour la plupart.

Un peu avant le pas de l’Œille, je tourne de l’œil. J’accuse le coup du dénivelé et du rythme bien trop rapide pour moi. Je fais une bonne pause et mange un peu.
Arrivé au sommet vers 9h45, 5 min après mon binôme. C’est la foule là-haut. Que des copains ou presque. Repos quelques dizaines de minutes et puis on se prépare. Aujourd’hui je suis le passager, donc en mode cool et photos.
L’aérologie a l’air démoniaque, des cumulus partout, pas méchant pour le moment, un ciel de rêve quoi ...

On décolle vers 10h30 pour un vol tonique mais magique. À plus de 2400m au dessus de la dent de Crolles, la vue sur les massifs environnants est indécente. On ne traîne pas trop en l’air car on accuse le coup de la rando et les nuages grossissent.

L’affaire est faite, plus qu’à laisser le front orageux passer avant de pouvoir retourner en montagne ... Le lendemain !

Dernière modification : 24 mai 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Windsurfeur vendéen expatrié depuis quelques années aux portes des Alpes. Je suis arrivé ici à la suite d’une PUB « Vivez la montagne » et je dois dire que je ne suis pas déçu du voyage. Le coin avait l'air joli et propre alors j'y ai posé ma valise. Le monde parait beaucoup moins impressionnant vu d’en haut (...)

Randonnée réalisée le 13 mai 2017

Publiée le 24 mai 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !