Le Nid (2509m) par le Vallon du Mas et le Col de Lapras Sortie du 24 mai 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteurs : , (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Temps beau et clair, mais encore beaucoup de neige molle dans les combes, à partir de 2200 mètres d’altitude.

Récit de la sortie

Départ du Hameau du Mas en compagnie de mon copain Didier, pour la longue ascension engagée de la Tête de la Cavale.

On se chauffe dans la montée parsemée de dalles pas très agréables, vers la Pierre Beaudinard, puis on pénètre le magnifique Vallon de Mas, accompagné que nous étions par un gentil chien.

Pendant que celui-ci se défoule dans les pierriers, à la poursuite des marmottes et autres chamois, on remonte péniblement les pentes herbeuses du vallon.

Arrivés à la cabane pastorale, petit "point carte" afin de déterminer le cheminement.

Le topo de Michel de l’ascension de la Tête de la cavale par sa face sud décrit très bien le contournement par la gauche du dôme qui nous fait face, et cela passe par un cheminement dans un pierrier en dévers, pas très agréable.

Puis se dévoile la magnifique combe sous le Rougnou, encore bien enneigée.

Des traces de pas fraîches dans les névés ne laissent planer aucun doute sur le cheminement à suivre pour atteindre le Col de Lapras.

Le Nid et la Tête de la Cavale se dévoilent mais l’impressionnante face sud encore bien enneigée, de cette dernière nous impressionne.

La pente paraît vraiment sévère, j’imagine un bon 50°.

Nous prenons la décision de remettre cette ascension plus tard, et de monter au Nid pour vraiment pouvoir observer l’itinéraire engagé vers cette Tête de la cavale et appréhender de façon plus détaillée son cheminement.

Le Col du Courtet atteint, la vue sur le Vercors et le Trièves est sublime.

La pente herbeuse de la face sud du Nid est raide mais agréable.

J’adore ce type d’ascension sur des escaliers herbeux, ça accroche bien et c’est souple...

Le sommet du Nid est rapidement atteint, et la face sud de la Cavale est "monstrueuse" !

J’essaie d’imaginer Michel, l’auteur du topo là dedans !!! hum hum ...

On en reparlera.

Néanmoins, le panorama est comme d’habitude grandiose, et nous entamons la descente sans regret aucun, car ce secteur montagneux est extraordinaire, et la perspective de revenir ici pour enfin poser les pieds sur la Cavale me réjouit déjà !

Malgré tout, le Nid reste un très bel objectif, pas prévu au départ de notre périple, mais qui se respecte et s’apprécie à sa juste valeur.

Dernière modification : 15 septembre 2018

Photos « Le Nid (2509m) par le Vallon du Mas et le Col de Lapras »

Le départ Un gentil toutou va s’accrocher à nos basques, et nous n’allons rien faire pour l’en empêcher, trop mignon ! La Pierre Beaudinard «Toutou» ouvre la voie du Vallon du Mas La cabane pastorale du Vallon du Mas La sente du contournement permettant l’accès au plateau supérieur, sous le Rougnou Sous le Rougnou Apparition du Nid et de la Tête de la Cavale Dans l’ascension vers le Col du Courtet L’arête sud du Nid Tête de Lapras Vers le sommet du Nid Vers le sommet du Nid Tête de Lapras dans le Rétro Tête de Lapras Sommet du Nid (2509m) vue au sud Sommet du Nid (2509m) vue au nord Descente du Col du Courtet Vers la cabane pastorale du Mas L’impressionnante Montagne de Faraut Le Dévoluy, j’adooooore !!! Retour à la Pierre Beaudinard Petit Bréchon, Grand Bréchon et le Gicon