Ouille Noire (3357m) en traversée, course hivernale Sortie du 27 mai 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Du bon ski de fin de saison dans l'habituelle pente W de l'Ouille Noire.

Conditions météo

Beau temps chaud, comme toute cette semaine plus qu’estivale de l’Ascension 2017.

On a eu un coup de vent sur l’arête qui a amené de beaux nuages sur les crêtes, ambiance haute montagne !

Récit de la sortie

L’ouille Noire, Face W à ski, 27 Mai 2017.

"La dernière ?"

Par chance, le bulldozer jaune de Bonneval a dégagé la route du col de l’Iseran presque jusqu’au pont de la Neige.

Il fait chaud, très chaud, beaucoup trop chaud cette semaine de l’Ascension. La neige fond à vu d’œil. Il faut se presser pour faire la dernière de la saison. Chaque année c’est pareil, il faut en profiter pour faire la dernière, la dernière ?

Et on sait, par expérience sûrement que cette pente W, qui prendra le soleil que tardivement sera un régal à skier.

Alors cette fois-ci, on se décide pour le plateau désert. Ce grand faux plat vaguement vallonné, raboté, abrasé par ce qui fut sûrement un gros glacier, va nous amener au pied de la pente W sous le col de l’Ouille Noire.

Une immensité glacée, un profond silence, l’étincelant clarté du soleil qui sort de derrière la crête, et la chaleur, l’écrasant chaleur... Ça transforme vite.

Vite vite atteindre la grande pente sous le col avant que la lumière ne tangente.

Vite vite, sortir sur la crête au plus proche du Dôme sommital. La gifle du vent nous accueille au passage, les nuées nous enveloppent, se déchirent, encapuchonne l’Ouille. La lumière est intense dans cette ouate opalescente, la chaleur écrasante, presque suffocante.

Un grand coup de vent, et tout se déchire, l’immensité du panorama enfin nous fait face.

Notre course contre le temps, contre le soleil, contre la lumière est engagée. Enlever les peaux et les couteaux, rechausser, position descente, et hop, enfin s’élancer sans retenue dans d’éphémères arabesques que le soleil effacera après notre passage.

Quelques poignées de temps plus tard, quelques centaines de mètres plus bas, c’est les yeux pétillants de bonheur que nous rangeons les skis, pour la dernière ?

Dernière modification : 29 mai 2017

Photos « Ouille Noire (3357m) en traversée, course hivernale »

Les premières nuées sur la pointe du Montet. Levé du soleil sur la Haute Maurienne. Sous le sommet. Une ombre géante ! Sortie sur la crête sommitale. L'arête de la Pointe du Montet. Panorama sur la haute Maurienne. Du bon ski. L'Ouille de la Jave. Le torrent de la Lenta bouillonne.