Sortie du 20 mai 2017 par Dyn’s Rocher Rond (2453m) par la brèche de l’Aiglière, retour par l’arête de Costebelle, le vallon de Charnier et le lac du Lauzon

Mon 6ème Rocher Rond par la crête du Penas et la brèche de l'Aiglière avec le long retour par l'arête de Costebelle, le vallon et le col de Charnier, et le lac du Lauzon...

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Nuageux, parfois en dessous, parfois dedans !

Récit de la sortie

Au petit matin, les nuages sont bas et laissent présager une mer de nuages, confirmée par la webcam du plateau de Bure. Mais le temps de se préparer puis de partir, les nuages ont déjà monté !

Nous tentons tout de même l’ascension et je guide mes 3 coéquipiers par l’ancien chemin menant au vallon du Fleyrard. Nous prenons, ensuite la crête du Penas en longeant l’impressionnante lame par la gauche. S’ensuit d’une raide remontée vers la crête. Lors de mon premier parcours, j’avais grimpé par une escalade facile quelques blocs rocheux. Je remarque qu’à cet endroit un contournement par la droite est possible, c’est parti ! C’est une profusion d’ammonites que l’on trouve dans ce passage !

Nous rejoignons le point de traversée vers le vallon des Clausis et rentrons dans le brouillard, nous franchissons les deux ravins et s’engageons sur la croupe menant à la brèche de l’Aiglière. Vers la sortie, l’herbe est givrée et le brouillard se fait plus dense. Le parcours des crêtes jusqu’au versant sud du Rocher Rond est saisissant, les immenses parois semblent se noyer dans les nuages laissant une impression qu’il n’y a pas de terre plus bas...

Au sommet, peu de trouées, seulement quelques vues sur les cimes aux alentours... Pour moi, ce n’est pas très grave, je l’ai déjà fait plusieurs fois par temps dégagé et le referais encore ! Pour les coéquipiers se sera l’occasion d’y remonter !

Bonne pause au sommet malgré tout avant d’entamer la descente par l’arête de Costebelle menant au pied du vallon de Charnier que nous remontons jusqu’au col homonyme. Le lac du Lauzon est à son plus haut niveau (plus maintenant !!!) Nous prenons par le petit col coté 2016m puis descendons par la croupe du Beau Serret et l’alpage de la Côte, la bonne alternative au col de la Croix ! Et nous regagnons pour finir après un bon tour de huit, neuf heures le parking de départ des randonnées ! Et histoire de bien profiter du weekend, demain ce sera la Tête de Garnesier par la crête de Chamousset...

Dernière modification : 4 juin 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 20 mai 2017

Publiée le 4 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 6 juin 2017 à 22h37

    C’est vrai que c’est dommage pour la vue mais d’un autre côté la brume donne un air parfois un peu ....féérique à certaines photos ! C’est pas vilain non plus......Mais il ne devait pas faire chaud là-haut en ce 20 mai ! On voir du givre.....Je suppose que depuis le Lauzon a dû pas mal sécher ?......

  • par Le 6 juin 2017 à 22h38

    On voit....du givre !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !