Sortie du 3 juin 2017 par valverco Tête de Garnesier (2367m) - Tête des Ormans (2140m) par le Col de Plate Contier

C'est toujours un plaisir d'accompagner qui veut gravir ce beau sommet du Dévoluy. Même si l'altitude est modeste, le panorama est époustouflant et mérite votre visite.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps le matin mais quelques nuages sont accrochés sur les sommets environnants. Il ne faut pas traîner, des orages violents sont annoncés en début d’après-midi.

Récit de la sortie

Participants  : Sarah et moi-même.

C’est avec plaisir que j’accepte d’accompagner Sarah du club Ardéchois "Sarras Randonnées". J’accepte aussi, le faite que son ami Gérard ne participe pas à cette sortie, dû à un problème de genoux depuis la sortie du 21/05/2017 au Jocou.

Je ne vais tout de même pas rechigner cette invitation, je délaisse même la sortie programmée par le club au Mont Saint Eynard prévue le même jour. Je reviens ici, personnellement pour la troisième fois.

Nous nous donnons rendez-vous à 6h50 en bas de Veurey-Voroize où je réside. 6h45, elle m’attend sur le parking au pied du village. Nous prenons de suite la route, même si le samedi la circulation est plus fluide contrairement aux jours de la semaine.

8h20, nous sommes prêts sacs à dos sur les épaules, chaussures enfilées, elle, avec sa carte dans la main, la confiance règne merci Sarah. C’est dans une belle forêt humide, et d’un vert flamboyant et étincelant de luminosité du Vallon de Garnesier que nous attaquons cette journée.

Nous gagnons vite le Col de Plate Contier, et déjà là-haut sur les crêtes du Pas l’Agneau se forment des cumulus. Après un arrêt furtif, Sarah m’emboîte le pas, nous espérons avoir une vue dégagée pas comme ma dernière venue sur ce sommet le 03/05/2015.

C’est d’un pas relativement tranquille, évitant de distancer ma coéquipière que nous rejoignons le sommet. Les quelques nuages se sont dissipés, mais reste en partie accrochés sur les sommets environnants.

11H40, après une pause d’une vingtaine de minutes, après s’être imprégner de ces fabuleux panorama dans sa mémoire, pour Sarah, nous prenons le chemin de retour pour l’arrêt casse-croûte au Col de Plate Contier en négligeant une fois de plus la Tête des Ormans.

13h20, il est temps de prendre une décision concernant le retour. Après concertation avec Sarah, nous choisissons d’aller voir du coté du Vallon de l’Aup.

Étant conscients que des orages se profilent à l’horizon, je descends un peu sur la droite du Col de Plate Contier, en restant contre la roche. Je traverse un clapier, et fait signe à Sarah de rester en bas, je pars en éclaireur. Bigre ça remonte c’est raide. J’arrive sur un promontoire au pied d’un couloir, en avancée sur le Vallon de Pré de la Pierre.

Couloir raide, surmonté d’un passage où un rocher menace de dévaler. Je fais signe à Sarah de me rejoindre, puis nous dévalons au sud jusqu’à atteindre un second couloir. Je le traverse jusqu’à rejoindre son arête herbeuse sur sa rive droite. Après l’ascension de cette raide arête herbeuse, surmontée d’un petit sommet point IGN 1978m, j’effectue une traversée vers une arête orientée nord/sud, sur une limite tracé vert sur l’IGN.

L’arête devient aérienne, s’oriente alors sud-ouest, avant d’atteindre un col sans nom à l’est de la butte du point IGN 1864m. D’ailleurs, ici une trace arrive du sud, du Col du Grand Vallon je présume.

Sarah décide de suivre la trace passant au sud de la butte 1864m, elle se perd rapidement. Je parle de la trace et pas de Sarah. Finalement, avec le Col du Vallon de l’Aup en ligne de mire, au-delà du Vallon de l’Aup nous séparant, nous dévalons plein sud une large arête d’alpage visible sur l’IGN.

Au abord du Torrent de l’Aup, nous partons plein ouest en suivant sa rive droite. Le torrent s’engouffre dans une gorge raide et glissante, où nous redoublerons de prudence.

Quelle découverte, finalement, c’était sans compter sur les talents de Sarah pour la lecture d’une carte, nous débouchons sur la piste, au point IGN 1462m, au niveau d’une vielle cabane en bois.

L’itinéraire qui suit, déjà décrit dans un de mes topos ici.

15h00, voilà, nous sortons 2 bières fraîches de la glacière rester dans la voiture, que nous ingurgitons à l’abri de la pluie sous la porte arrière de mon véhicule servant d’auvent. Finalement l’orage nous auras épargnés aujourd’hui.

Croisé personne, juste un chamois s’enfuyant devant nous, puis à un jour près, nous aurions pu rencontrer Cyril.

Sur la route, alors que l’orage violent gronde, une pluie à presque plus pouvoir rouler s’abat pratiquement tout le long du trajet.

Dernière modification : 5 juin 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Randonnée réalisée le 3 juin 2017

Publiée le 5 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 9 juin 2017 à 08h43

    Magnifiques photos qui donnent envie (j’aime bien la fourmi qui pointe le bout de son nez dans l’anémone) !

    Du coup j’y vais dimanche !

  • par Le 9 juin 2017 à 11h55

    Merci NoMaD. Tu ne seras pas déçu !

  • par Le 9 juin 2017 à 12h59

    Moi c’est pour demain ! J’ai hâte ....

  • par Le 9 juin 2017 à 14h56

    Que du bonheur stef04 bonne rando....

  • par Le 9 juin 2017 à 19h36

    Ah oui, ça démange ! Je pense y aller la semaine prochaine moi aussi......Va y avoir du monde !

  • par Le 9 juin 2017 à 19h45

    Ce coin a un succès fou !

  • par Le 13 juin 2017 à 09h22

    C’est sûr ! J’y étais Samedi. Magnifique. Montée depuis les Chabottes dans la superbe forêt (vraiment superbe !). Descente par quasiement toute la crête de la Tête des Ormans puis la prairie sous le col de Plate-Contier. Gagner à vue le Col du Grand Vallon qui livre accès à un très beau vallon un peu isolé. La j’aurais du piquer sur la crête direction le Col du Vallon de l’Aup, mais j’ai plutôt pris à flanc pour aller tant bien que mal sur la Tour Carrée. Au final il vaut mieux rester au plus près de la crête. Descente sur le chemin normal.

  • par Le 13 juin 2017 à 09h28

    On était que 4 samedi dans le coin, donc enchantée Yann !!! J’ai hâte de voir les belles photos que tu as du faire ....
    As-tu pu identifier les sommets au sud ?

  • par Le 13 juin 2017 à 09h58

    Bonjour et bravo stef04 et Yann pour votre sortie.
    Pour Yann, j’ai suivis le ruisseau du Vallon de l’Aup jusqu’au point IGN 1462m facilement. Mais cette écart t’a permis de découvrir autre chose dans ce secteur plutôt que de revenir par le même chemin. C’est ce que je fais pratiquement à chaque fois. J’attends vos comptes rendu à tous deux.

    patrice

  • par Le 13 juin 2017 à 13h45

    @stef04
    J’en déduis que c’est vous que j’ai rencontré au sommet. Comme quoi le monde est petit.
    Oui, les sommets qu’on voyait dans le lointain sont (d’après http://www.udeuschle.selfhost.pro/panoramas/makepanoramas_en.htm) ceux au dessus des Gorges du Verdon et du Plateau de Valensole : Mourre de Chanier (100km) - Chiran, Montdenier (96km) et Grand Margès corniche sublime du Verdon à près de 107km !

  • par Le 13 juin 2017 à 13h51

    C’est toujours sympa de rencontrer des abonnés à Altituderando en réalité sur les sommets.
    On était 4 au sommet samedi, et j’étais la seule femme....
    Nous sommes redescendus par la tête des Ormans mais un peu prit par le temps, on a suivis le chemin aller au Col de Plate Contier. Je tacherai de poster ma sortie rapidement.
    A+

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !