Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

De plus en plus nuageux au fil des heures, mais les averses orageuses avaient pris du retard. Globalement très correct quand même.

Récit de la sortie

Dire que notre dernière rando (à raquettes) remonte au 10 mars ! Mais le problème (mais est-ce vraiment un problème ?) c’est qu’il n’y a pas que la rando dans la vie !

Lever très matinal, et même nocturne, permettant d’être au parking de départ à 6H30 après une heure de route ; une seule voiture au parking. Deux amis randonneurs nous accompagnent Claudine et moi.

Ca vaut le coup de se lever tôt ; quel calme ! Quel concert de gazouillis tous plus beaux les uns que les autres ! A tel point qu’on s’arrête pour simplement écouter ce concert gratuit que nous offrent les virtuoses petits volatiles.

Plein de muguets en bord de chemin ; c’est le muguet du 1er juin et pas celui du 1er mai. Et les sabots de Vénus abondent également. Bref, le rythme de la première heure ne sera vraiment pas intense compte tenu des nombreux, et justifiés, arrêts photos.

Puis arrive, bien plus haut, la bifurcation vers le Pas du Fouillet ; à noter que sur quelques très rares pas la sente, un peu dégradée, se fait très étroite ; mais le câble sécurise bien le passage.

Bien qu’ayant déjà pratiqué cet itinéraire plusieurs fois, nous sommes toujours émerveillés par le changement de paysage qu’offre le franchissement du pas.

Dans la montée de la face sud nous croisons deux trailers qui redescendent déjà !

Peu avant le sommet une étagne suitée (femelle bouquetin avec son petit) se laisse photographier puis s’éloigne, le petit, lui, curieux, se laisse approcher avant de finalement filer rejoindre sa mère.

10H30, nous sommes au sommet, encore désert, mais on a connu bien meilleures conditions côté visibilité ; les nuages commencent à monter et les lointains (Oisans) sont bien nuageux.

A la descente, au pied du versant sud, peu avant le Pas des Chattons, nous croisons une ’nursery’ de bouquetins et sommes en admiration devant deux cabris à la robe laineuse et très claire.

Après un casse-croûte bien mérité nous reprenons la route vers le Pas des Bachassons où 4 vttistes font le plein d’eau.

Et après les femelles et les jeunes de la nursery, cette fois, sous le sommet de Montaveilla, nous tombons sur la harde des mâles de tous âges. Une trentaine de bouquetins sont là, paisibles, siestant ; qui plus est ils ne sont pas enlaidis par ces horribles boucles d’oreille dont les humains prennent parfois plaisir à les affubler. Bien sympathiques et paisibles ces bouquetins

Les nuages sont devenus franchement majoritaires et nous ne tardons pas trop à rejoindre le Pas de la Selle pour sécuriser un retour sans averses orageuses … qui finalement seront plus tardives que prévues.

Une portion de sentier, peu avant de rejoindre la large piste finale, nous offre même le doux parfum des muguets baignés de soleil. Mieux que du Channel N°5 … et gratuit !

"Que la montagne est belle’ disait Ferrat … et il avait bien raison !

Dernière modification : 4 juin 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Dauphinois depuis ma naissance et ayant toujours habité en région grenobloise, j'ai fait ma première rando à 10 ans (c'était le col de l'Alpe en Chartreuse) et n'ai pas passé une seule année sans randonner avec des objectifs locaux ou lointains. Etant depuis 2010 en CVDI (Contrat de Vacances à Durée Indéterminée = à la retraite), j'ai maintenant plaisir à choisir des objectifs pour un groupe d'ami(e)s (...)

Randonnée réalisée le 3 juin 2017

Publiée le 4 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 4 juin 2017 à 19h00

    Jump pour le parfum dans ce cas il s’agit de Diorissimo ! Beau festival de bouquetins.

  • par Le 4 juin 2017 à 19h11

    Désolé pour cette confusion ... je n’étais manifestement pas au parfum !

  • par Le 5 juin 2017 à 15h39

    Superbe itinéraire, faune et flore au rendez-vous, bravo !

  • par Le 6 juin 2017 à 07h50

    Ah les bouquetins du Grand Veymont... Splendides photos !

  • par Le 6 juin 2017 à 22h24

    Superbes sabots de Vénus ! J’en ai vu l’an dernier en montant au pas de l’Essaure par Chichilianne, mais en petite quantité.
    Belles photos et commentaires sympathiques......

  • par Le 7 juin 2017 à 11h39

    Effectivement il y a quelques sabots de Vénus au bord du chemin en montant au Pas de l’Essaure ...et il y en a tout plein en bordure de la route du Col du Granier (environ 1,5km sous le col versant Chapareillan).
    @toi, Guillaume et Aude : merci pour vos commentaires.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !