Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de Couchage - Mixte - Mythic (...) PROMO

    500 € 470 €

  • Veste de protection en Gore-Tex (...) PROMO

    250 € 125 €

  • Chaussures de Randonnée - Homme - (...)

    150 €

  • Sac à dos emblématique, 24L - Padded (...)

    49 €

Conditions météo

Beau temps, quelques nuages élevés et vent au sommet.

Récit de la sortie

J’avais repéré ce sentier en virages serrés lors du tour du Pérollier et descente par le lac Charlet.
Aujourd’hui j’y reviens avec une amie. Il fait beau, pas très chaud, beau temps pour grimper...
Départ du parking de La Chaud, ancienne station de ski de St-Honoré.
Je regarde ce sentier en lacets et je me dis "bigre ! Va falloir y monter, là-haut !".

On commence par prendre le même sentier que pour faire le tour du Pérollier, à gauche du parking, direction Pracouiret. C’est une bonne piste pour se mettre en jambes...
Rapidement on trouve un panneau en bois indiquant "sentier du diable" qui part à notre droite. C’est maintenant un vrai sentier serpentant entre les sapins, bien tracé et agréable.
Belles vues sur la Matheysine, le Vercors, le Dévoluy au loin...

On traverse quelques ravines un peu exposées, mais le sentier est toujours bien tracé et soutenu par des renforts dans les pierriers. Il zigzague en belles épingles et monte bien raide quand même. Il ne faut pas craindre le vide mais malgré tout je le craignais plus difficile... ça passe bien !

Sous le sommet nous rencontrons une difficulté imprévue, il reste un large et épais névé sur le passage... Nous ne prenons pas le risque de le franchir et nous préférons le contourner en nous détournant par la droite. Cela nous oblige à grimper sec sous le sommet mais on trouve de bons appuis pour les pieds sur les touffes herbeuses.
Enfin on sort sous le sommet ! Il ne reste qu’à grimper l’arête herbeuse qui nous mène à la cime du Pérollier . Fait pas chaud !

Descente par l’arête raide en direction du col de l’Oullière, pas de neige, des gradins bien négociables et une impression d’être perché bien plaisante !

Nous allons descendre ensuite vers le col de la Chinarde, sous le téléski du même nom. Encore pas mal de neige (heureusement qu’il a peu neigé !) sur les pistes, on marche cependant à l’aise entre les plaques ou sur la neige ramollie.
Pique-nique à l’abri derrière la cabane pour se protéger un peu du vent, puis on remonte vers le chalet des Pâtres où on trouve de belles congères.

Retour tranquille par la croix de Gouret.
Ce fut encore une belle journée...

Dernière modification : 14 juin 2017

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

"Les vraies merveilles ne coûtent pas un centime. La marche nettoie la cervelle et rend gai". SAMIVEL (Le Grand Oisans Sauvage)

Randonnée réalisée le 19 avril 2017

Publiée le 14 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !