Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Très beau temps, pas trop chaud. Conditions idéales.

Récit de la sortie

Une randonnée qui se déroule intégralement en versant sud : l’idéal en début de saison quand on n’a pas envie de trop patauger dans la neige.

Départ de Villar-Loubière à 6 heures 30 et montée tranquille, à la fraîche, parmi les lis oranges et de saint-Bruno. Le lac Lautier est atteint à 9 heures 30 et le sommet du pic Turbat, où m’a déjà précédé un lève-tôt, à 11 heures 20.

L’ascension, encore ponctuée par quelques traversées de névés, ne pose pas de difficultés. Le regard est constamment capté par l’Olan, puissante et belle montagne chargée d’histoire (Gervasutti, Desmaison, Couzy...).

Redescendu au col de Colombes, je me dis qu’il est bien trop tôt pour quitter ces lieux enchanteurs, et qu’il serait dommage de ne pas enchaîner avec le pas de l’Olan... Alors à gauche toute, direction Côte Belle. Le passage en pointillés roses, sur la carte Top 25, vers la cote 2275, est anodin (traversée d’une petite barre rocheuse peu exposée). Un peu plus loin, à mi-chemin environ de la traversée vers les Baumes, une ravine récente a emporté le sentier et impose d’avancer à petits pas sur un sol très instable... Poussiéreux mais pas bien méchant.

Je me hisse enfin au pas de l’Olan à 14 heures 40. L’endroit est sauvage et, bien que peu élevé (2683 m), totalement minéral. Totalement silencieux, aussi : une merveille.

Reste la longue, la très longue descente sur la Chapelle-en-Valgaudémar, via le refuge de l’Olan, sur la toiture sans pente duquel est nonchalamment installé un canapé. Incongru et tentant... Mais ce sera pour une autre fois.

Un peu plus bas, je me prélasse tout de même un moment en contemplant la belle cascade de la Bourelle.

Enfin, la Chapelle, à 17 heures 45... Et zut, encore 4 km à faire pour retrouver la voiture, à Villar-Loubière... Mais non ! Le pouce levé et hop, un charmant jeune couple de Bandol accepte de me déposer. Bons vins et bonne compagnie... Il faudra que j’aille y faire un tour, un de ces quatre...

Au total, une belle bambée. Le dénivelé cumulé est important, mais s’effectue pour une bonne part (jusqu’au lac Lautier) à l’économie, sur un GR remarquablement tracé, régulier comme une partita de Bach (hommage et remerciements, en passant, à tous ceux qui conçoivent et entretiennent ces chemins).

Dernière modification : 30 juillet 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 10 juin 2017

Publiée le 18 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 20 juin 2017 à 07h36

    Un des plus bel itinéraire du Valgaudemar. Pas baigné dans le lac ?

  • par Le 20 juin 2017 à 12h39

    Dis donc, tu es un ’fan’ des gros dénivelés ! Après le Rocher Blanc et cette sortie là que nous prépares-tu ?
    En tout cas bravo pour cette belle ’bambée’ ... et ta belle photo de ’rhodo’ (en deux exemplaires !) enjolivé d’un beau papillon.

  • par Le 21 juin 2017 à 06h15

    Merci ! Là, j’étais bien carbonisé, quand même...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !