Sortie du 7 juillet 2017 par Alexandre Pointe de Picheru (2953m) en boucle, au départ de la Daille, retour par le Passage de Picheru, le Col de la Bailletaz et les Barmettes

Une version longue pour l'habituelle ascension de début de saison à la Pointe de Picheru, agrémentée de l'option "Pointe de la Bailletaz".

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Très ensoleillé le matin, les nuages se développent rapidement au cours de l’après-midi. Température de 12°C à la Pointe de Picheru à 10h15, vent soutenu.

Récit de la sortie

Au fil des années, l’ascension de la Pointe de Picheru est devenue un rituel marquant le début de la saison estivale. Pourquoi ? D’abord, parce que le lieu de départ est très pratique. Et puis parce que cette randonnée permet d’approcher facilement les 3000m dès la mi-juin (et même avant), le raide final exposé au sud étant libre de neige.

Pour cette édition 2017, je m’y prends tardivement et décide d’effectuer la grande boucle Picheru-Bailletaz en partant du hameau du Crêt (et non pas de la Daille). La fonte des neiges étant particulièrement précoce cette année, je traverse le Creux de Picheru sans mettre un pied sur la neige. C’est bien la première fois !

Idem au Passage de Picheru, aucun névé pour masquer le sentier. Du coup, je repère la sente (indiquée dans le topo) qui contourne les barres rocheuses par la droite.

Sauf que la Pointe de Picheru, j’aime la négocier de front. Dit autrement, « l’Picheru, j’y monte dré dans l’pentu ! ». Par le couloir herbo-pierreux situé au centre des barres rocheuses. Couloir assez scabreux de prime abord, j’ai progressivement trouvé le cheminement qui me convient et ce passage est devenu une formalité.

Par contre, je ne m’y risquerais pas à la descente. Pour cela, j’ai suivi à peu près la voie normale pour récupérer le sentier en aval du Passage de Picheru.

Arrivé au lac de la Sassière, je me rends compte qu’une fois de plus, j’ai oublié de visiter le lac du Grand Creux. Peut-être aurait-il fallu accrocher un "Post-it" au bout de la casquette ! Pas grave, je tâcherai d’y penser lors d’une future virée sur ce secteur.

Quant à la montée menant au col de la Bailletaz, je ne l’ai pas vue passer, occupé à observer la lac du Santel. Quel beau lac ! Du coup, je me sens bien en arrivant au col et me lance un petit défi : gravir la Pointe de la Bailletaz pour la 8ème fois.

Cette mission accomplie, je vais me poser un peu au bord du lac de la Bailletaz avant d’enclencher la longue descente jusqu’au hameau du Crêt, via le sentier balcon.

Dernière modification : 22 octobre 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 7 juillet 2017

Publiée le 8 août 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 9 août 2017 à 13h39

    Bonjour Alexandre.
    Pas étonnant que tu te livres à ce rituel chaque année ! Tu as de la chance de pouvoir le faire. Quel casting de choix pour cet endroit, avec tous ces beaux lacs et la vue vers tant de sommets emblématiques (Grande Motte, Grande Casse, Mont Pourri, Grande Sassière, Tsantéléina, ...). C’est vraiment un super secteur ! Il fera partie de mes objectifs si un jour j’ai la chance de faire un séjour à proximité de la Haute Tarentaise.
    Sur ta sortie, ma photo coup de cœur est tout simplement la #1. ;o)
    Dommage pour les nuages l’après-midi mais si tu y vas chaque année, ce n’est pas trop grave. ;o)

  • par Le 9 août 2017 à 20h53

    Bonjour ViveLaMontagne.

    Content que tu apprécies ces paysages auxquels je suis très attaché.

    À lire quelques-uns de tes commentaires, il me semble urgent que tu viennes découvrir la Haute Tarentaise ! Tu y es le bienvenu !

  • par Le 9 août 2017 à 21h42

    Tu as raison Alexandre. L’envie de venir en Haute Tarentaise se fait de plus en plus forte ! ;o)
    Ça pourrait être dans 2 ans. Car l’an prochain je projette plutôt d’aller dans le Champsaur (genre Saint-Bonnet ou Chaillol).
    Car j’ai très envie aussi de faire certaines randos dans le Vercors et le Dévoluy. Et le Champsaur nous permettait en même temps d’aller dans les Ecrins vers les 2 secteurs du Valgaudemar et de Prapic/Orcières-Merlette qui nous tiennent à cœur (souvenirs de jeunes mariés de 2001). Sans oublier le plateau des lacs du Taillefer qui me tente beaucoup aussi.
    J’ai déjà hâte de fouler ces 2 destinations (Champsaur et Tarentaise) et encore bien d’autres aussi ... ;oD
    Mais en attendant, je ne risque pas de m’ennuyer avec tout le stock de randos non publiées que j’ai et qui continue de croître d’un été à l’autre, avec les randos dans les Vosges et la Forêt Noire ... ;o)

  • par Le 9 août 2017 à 22h15

    Ok, la Haute Tarentaise attend ta venue pour l’été 2019 !

  • par Le 9 août 2017 à 22h44

    OK ! Si le destin n’y voit pas d’inconvénient, je veux bien déjà signer maintenant ;o)
    Ma femme est partante pour ces 2 prochaines destinations estivales. C’est déjà une très bonne base de départ !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !