Mont d’Armenaz (2158m) Sortie du 7 juillet 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Grand beau temps
Variante de la sortie de Stan : du chalet des gardes nous montons au col d’Arméne qui se situe entre le Pécloz et le Mt d’Armenaz

Récit de la sortie

8h30 départ du parking de Bellevaux (880m) par un petit 14° bienvenu le long du Chéran. Gaillardement avec Jo nous montons la petite route goudronnée qui mène au vestige du prieuré bénédictin datant du 11éme siècle.

Le petit pont franchi nous bifurquons à gauche pour rejoindre la chapelle de Bellevaux que nous passons sans nous attarder, nous réservant une halte rafraîchissante au retour.

Le sentier qui s’élève suit l’actif et gazouillant ruisseau de la Lanche pour atteindre une grande clairière déserte au bout de laquelle se trouve un panneau indiquant notre objectif.

Arrivés au hameau martyr de la seconde guerre mondiale nous faisons une petite halte au bassin fleuri gardé par un magnifique acacia séculaire .

Le sentier se met à grimper plus franchement le long de la Lanche de l’Arméne renommée par ses couloirs d’avalanche.

Plus haut nous buttons sur la ravine ou le sentier bifurque nettement à gauche sur une longue traversée et enchaînement de lacets pour atteindre le replat de l’alpage d’Arméne.

Sous le chalet des Gardes (1813m), s’offre à nous la remontée dans la pente herbeuse( désertée ce jour par les hardes de chamois) pour rejoindre le col d’Arméne (2010m) situé entre le Pécloz (2197m) et le Mt d’Armenaz (2158m).

Le col atteint nous admirons les impressionnantes cannelures qui ressemblent à de gigantesques toboggans de plus de 500m .

Nous remontons l’arête de l’Arpette avec quelques passages qui se trouvent en bordure du précipice.

Arrivés à la croix du Mt d’Armenaz (2158m) nous poursuivons jusqu’au bout de ce mamelon pour un casse-croûte bien mérité, la tête dans le ciel et les yeux sur les massifs environnants.

Pour le retour, nous basculons vers le sud dans la pente en restant sur la large croupe qui rejoint un replat ou se trouve le sentier bien marqué qui nous ramène au chalet des Gardes.

Du chalet des Gardes, il ne nous reste plus qu’à nous laisser glisser si l’on peut dire dans une longue descente pour rejoindre le parking de Bellevaux.

Dernière modification : 9 juillet 2017