Charmant Som (1867m), en boucle par le sentier-balcon Sortie du 5 juillet 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Au loup !

Conditions météo

Grand beau

Récit de la sortie

Au mois de juin, je suis bien monté cinq fois au Charmant Som sans voir la corne d’un chamois. Cinq fois qu’ils se planquent, alors qu’ils sont d’habitude facilement observables en fin de journée dans les combes herbeuses quelque peu éloignées des sentiers fréquentés. C’est mon voisin, chasseur de son état, qui me donne les raisons de cette discrétion : le loup est arrivé en Chartreuse ! Branle-bas de combat. Pour lui, cela semble être le retour du Grand Mechant Loup, le genre de bête du Gévaudan qui justifie l’usage des patous ultra-agressifs ou l’utilisation de ces "effaroucheurs sonores" (sortes de canons électroniques) qui fleurissent un peu partout dans les massifs alpins et sont censés filer une belle frousse à ces canis lupus bien moins stupides que la plupart de leurs adversaires bipèdes... (lire l’excellent article de Lionel Tassan à ce sujet).

Le loup donc, explique la planque des chamois du Charmant Som. Sauf ce soir. Les chamois sont là, et en nombre, dans la combe pierreuse sous la crête présommitale. Les mères, les petits, tous grattent de quoi manger, jouent les équilibristes sur les vires rocheuses ou tètent comme s’ils n’avaient rien ingurgité depuis des lustres. Bref, le sujet brûlant de l’arrivée du loup, il semble que les chamois s’en fichent un peu !

Je passe aussi discrètement que possible au-dessus d’eux, mais ma présence les dérange tout de même. Je m’éclipse donc et m’attelle à l’ascension du sommet par les crêtes et le goulet ludique qui le précède. Que le lieu est esthétique. Même si, au loin, une brume tenace empêche de prendre la pleine mesure de la beauté de Belledonne ou des Grandes Rousses, le regard n’a pas besoin de chercher bien loin pour trouver de quoi s’émerveiller : le vol d’un rapace non identifié, les couleurs chaudes du soleil rasant qui viennent lécher les pentes herbeuse, la descente dans un calme olympien. Vraiment, mais vraiment pas de quoi crier au loup.

Dernière modification : 8 juillet 2017

Photos « Charmant Som (1867m), en boucle par le sentier-balcon »

Chamois dans le pierrier Chamois dans le pierrier Mère et son petit Dans les vires rocheuses Dans les vires rocheuses Une tétée périlleuse Montée vers Chamechine Vue sur le sommet Le Grand Som Le Grand Som, le monastère de la Grande Chartreuse Sur l'arête Vers la Dent de Crolles et Bec Charvet Chamechaude Croix sommitale Vers les Grandes Rousses Cette crête est esthétique ! Vers le bassin grenoblois et la Pinéa Chamechaude