Pic de Panestrel (3254m)

Sortie réalisée le 14 juillet.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

En boucle, enchaînement avec la Pointe d'Escreins (3038m) par sa crête Est. Visite des lacs Vert et Bleu, retour par le Vallon du Pont.

Conditions météo

Très beau, chaud.

Récit de la sortie

INFORMATIONS

  • Distance : 18,30km
  • Dénivelé : 1840m D+
  • Horaire : 7h pauses comprises (ne pas s’y fier pour les randonneurs qui tenteraient la boucle).

LE RECIT

En ce 14 juillet, nous sommes très motivés avec Max pour fouler le Panestrel mais nous ne comptons pas en rester là !

Nous progressons très rapidement dans le magnifique vallon des Houerts. La verdure est éclatante, la roche prend une teinte rose, nos yeux se régalent.

Trois bouquetins croisent notre route lors de la bifurcation dans la combe pour rejoindre la Conque de Panestrel.

Lorsque l’impressionnant vide se dévoile après la montée de la combe, nous ne résistons pas à quelques pas de grimpe afin d’avoir un meilleur point de vue sur ce qui nous entoure. Nous en profitons pour nous projeter dans le dernier mur qui se dresse devant nous...

La montée finale est rude mais l’ambiance est grandiose.

Le sommet est gagné en 2h45. Nous en profitons pour reprendre un peu de force avant de rejoindre la Pointe d’Escreins.

La descente de la première cime n’est qu’une formalité. Nous rejoignons la crête Est de la Pointe d’Escreins notre deuxième sommet du jour par un pierrier bien négocié.

Il faut contourner les ressauts rocheux se dressant devant nous par la gauche et gravir une cheminée afin de rejoindre à vue le cairn sommital. Il nous aura fallu seulement 50 minutes pour passer d’un sommet à l’autre.

Depuis la Pointe d’Escreins, nous admirons le Pic de Panestrel pendant la pause casse-croûte.

Il est temps de rejoindre les très beaux lacs Vert et Bleu... Une aspirante beauté, j’ai failli me jeter dans le deuxième...

Une sente discrète avec un "balisage" rouge très usé nous guide facilement au col du Pont. Quelle belle surprise de découvrir la vue lors de la "bascule" dans le versant Sud.

Un peu plus bas que la cabane de berger rencontrée, une sente bien visible traverse les éboulis main droite. Nous prenons cette sente mais attention, celle qui est en pointillée sur la carte IGN est plus bas et pas/peu visible d’ici.

Il faudra une descente hors sentier raide pour rejoindre la zone de verdure en contrebas pour trouver le sentier avec ses cairns. Il ne faut plus le perdre, il y a des barres rocheuses de tout les côtés.

La descente est douloureuse pour les genoux... Le sentier rejoint la route, il faudra encore patienter 2,3 km pour retrouver la voiture.

VIDEO

Dernière modification : 17 juillet 2017