Sortie du 16 juillet 2017 par galipette Cime de la Valette (2858m) et Mont Péaiaux (2958m) par le col de la Croix de Fer

Bel itinéraire, si l'accès au front du glacier est facile, le final sauvage requiert une bonne lecture du terrain, comme le spécifie David.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps, venté au sommet.

Récit de la sortie

  • J’avais fait l’Étendard en Août 1980 et n’étais pas revenue depuis, le spectacle du glacier laisse pantois et ne peut qu’inquiéter quant à l’avenir
  • Carte IGN de 1950 du lieu

Le topo m’avait emballée lors de sa parution ! La sortie, un vrai plaisir, a révélé quelques surprises...

Aprés une montée facile jusqu’à l’abord du glacier, le côté sauvage de la sortie s’est révélé. Par cette journée chaude de juillet une recherche de gué nous a baladé le long de torrents !

Les roches moutonnées rejointes, nous sommes tombés sur quelques cairns qui nous ont amenés au col par une rude grimpette dans roches délitées.

Un vent froid nous attendait au sommet et, le casse-croûte terminé, l’envie de s’acheminer jusqu’au Mont Péaiaux était retombée.

Montée des eaux !

Retour à la "into the wild" !

Des gués à n’en plus finir et celui du matin, bien repéré, infranchissable ! Une brève errance le long du torrent nous convainc de nous "jeter à l’eau". Les "chaussures neuves" rechigneront, les grands gabarits traverseront sans problème, certains joueront les porteurs, et le torrent flirtera avec mon short.

Bref une sortie comme je les aime, sauvage, un paysage grandiose, de l’imprévu.

Dernière modification : 20 juillet 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Randonnée réalisée le 16 juillet 2017

Publiée le 20 juillet 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 20 juillet 2017 à 16h52

    Salut et bravo pour ces magnifiques photos.
    J ’avais fait la rando en octobre et j’ avoue que je n’avais pas du tout anticipé le problème du franchissement des torrents de fonte. Je vais le spécifier dans le topo.

  • par Le 20 juillet 2017 à 18h45

    Merci David, c’est vrai que la fonte plus ou moins importante peut gêner, mais en ce qui me concerne ça a pimenté la sortie !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !