Mont Charvin (2409m), en boucle par le lac du Mont Charvin. Sortie du 17 juillet 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une sortie d'après-midi, lorsque les cumulus laissent place au panorama du coucher de soleil...

Conditions météo

Beau et chaud, brumeux, cumulus accrochant les sommets au-dessus de 2400m l’après-midi, se dissipant en soirée.

Récit de la sortie

On profite d’un petit passage dans le coin pour s’extirper de la chaleur et aller voir le panorama sur ce magnifique sommet...

Départ vers 16h des Sardoches, montée aux hauts de Marlens dans les alpages sous la chaleur de l’après-midi... Il faudra visiblement composer avec la brume estivale et les cumulus qui commencent à accrocher les sommets...

Direction le col des Porthets, puis le lac. L’ombre des cumulus est finalement assez agréable...

17h30 sur les superbes prairies entourant le lac, désertées à cette heure tardive. Les cumulus sont là, accrochent le sommet du Mont Charvin... On va peut-être temporiser un peu et attendre la dissipation vespérale... Une petite sieste... Les cumulus sont toujours là, allons donc faire l’ascension de la Goenne en aller-retour, pour profiter du temps à aller admirer le panorama depuis ce sommet trop souvent délaissé en faveur de son prestigieux voisin...

19h30, retour en direction du Mont Charvin et sa belle arête aérienne mais facile, sécurisée par le câble qualité "via ferrata", pas toujours nécessaire, mais très sécurisant...

20h, le sommet, juste accroché par quelques derniers cumulus se déchirant progressivement pour faire de plus en plus place au soleil...Le soleil descend, on profite du paysage dans les couleurs qui se réchauffent, malgré la brume estivale qui délave les vallées...

21h, descente dans les derniers rayons, parmi les moutons qui semblent plus apprécier les caillasses du pierrier que les pelouses avoisinantes... Le sentier est en général facile, mais par endroits la terre a été emportée, mettant à nu la roche au franchissement délicat, plus délicat que sur la "via ferrata" de l’arête d’ascension... Prudence...

Le soleil se couche, on poursuit la descente dans le calme du soir sur les alpages où seules résonnent les sonnailles des vaches... Fin de la balade vers 22h30.

Dernière modification : 19 juillet 2017