Sortie du 15 juillet 2017 par Yann Lacs du Glacier d’Arsine (2465m)

Très belle randonnée facile au pieds des glaciers. Petite variante au topo original qui ajoute un peu de piment à la sortie.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau ! Pas un nuage.

Récit de la sortie

Variante du topo original

Nous sommes en fait partis du Col du Lautaret (petit parking à environ 250m sous le Col côté La Grave), puis avons suivi le sentier des Crevasses. D’abord débonnaire dans de magnifiques alpages et une remarquable mégaphorbiaie, il devient un impressionnant sentier balcon à 300m au dessus de la Romanche. Deux passages un peu délicats pourront impressionner les personnes non préparées (et nous en avons croisé quelques unes ce jour là), notamment la traversée du torrent du Colombier. Le chemin classique montant du Pont d’Arsine est rejoint un peu avant la station météo. Nous rejoignons le refuge de l’Alpe de Villar-d’Arène pour y passer la nuit.

Le lendemain, remontée tranquille jusqu’au Col d’Arsine par le chemin partant du refuge, qui rejoint le GR54, que l’on va ensuite suivre. Petit bonjour aux marmottes, puis c’est l’arrivée au Col d’Arsine, d’où l’on voit le chemin tracé dans la moraine qui rejoint le Lac du Glacier d’Arsine. En fait, c’est plutôt les Lacs car il y en a deux grands et plus loin d’autres plus petits d’accès compliqué dans la pierraille des moraines.

Le site est remarquable au pied de la Montagne des Agneaux. Pique-nique au calme, il n’y a pas grand monde malgré le week-end prolongé et le grand beau temps.

Petite variante pour la descente

Dans le premier virage du chemin ramenant au Col, ne pas tourner vers le Col d’Arsine, mais prendre le petit chemin moins marqué, qui continue dans l’axe. Le suivre en descende régulière. Il passe légèrement au dessus du petit Lac de l’Étoile, qu’ignore le GR54. Pause tranquille au Lac de l’Étoile dans lequel se reflète la Montagne des Agneaux.

En continuant le chemin après le lac, on rejoint le GR54. Celui-ci court-circuite le refuge et préfère partir à flanc. On rejoint ainsi la station météo, puis le sentier des Crevasses, encore plus impressionnant dans ce sens ! Après le belvédère, c’est le long retour sur le Col du Lautaret.

Dernière modification : 21 juillet 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 15 juillet 2017

Publiée le 21 juillet 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (7).
  • par Le 22 juillet 2017 à 22h22

    Bonjour Yann.
    Très belles photos qui me rappellent d’excellents souvenirs.
    En 2009, nous avons effectivement emprunté le sentier des crevasses à 2 reprises.
    D’abord une partie du début au départ du Col Lautaret comme toi. Nous n’étions pas allés très loin car nous avions 2 petites puces de moins de 2 et 4 ans.
    Puis nous avions emprunté avec un groupe (sans les enfants) la suite du sentier jusqu’au refuge de l’Alpe de Villar-d’Arène. Mais là nous avions bifurqué à droite vers les sources de la Romanche. C’est un de nos meilleurs souvenirs de rando.
    A l’aller, j’aime beaucoup la vue sur la Montagne des Agneaux, le Pic de Chamoissière et la vallée de la Romanche.
    Au retour, j’aime beaucoup la vue sur l’Aiguille du Goléon et le Pic des Trois Evêchés.
    Mais pas uniquement. Ce secteur est magnifique !
    Grâce à ton commentaire sur la photo #14, j’ai découvert que cette centaurée était une uniflore et non pas une alpestre. Je me le note car j’en ai souvent photographié ces derniers jours.
    Sur la photo #36, tu as eu de la chance de trouver 2 nigritelles noires côte à côte. A chaque fois que j’en vois, elles sont isolées.

  • par Le 22 juillet 2017 à 22h47

    Bonsoir Yann.
    Sauf erreur la belle inconnue est une Gypsophile rampante (http://www.florealpes.com/fiche_gypsophile.php), l’astéracée blanche une Marguerite des Alpes (http://www.florealpes.com/fiche_leucanthemopsis.php) et la Saxifrage une paniculée (http://www.florealpes.com/fiche_saxipanicu.php). @+

  • par Le 23 juillet 2017 à 11h05

    Ces lacs du glacier sont toujours aussi beaux cela me rappelle notre rando en Septembre 2013,très jolies photos d’une flore abondante

  • par Le 23 juillet 2017 à 19h55

    Merci pour les commentaires. J’ai ajouté les noms manquants.

    Si quelqu’un a une ine idée pour l’astéracée jaune au cœur noir, je suis preneur ! J’ai regardé tous les liondents, mais je n’ai pas été convaincu. Elle poussait pas loin des saxifrages des ruisseaux, endroits très humide !

  • par Le 23 juillet 2017 à 19h58

    >Sur la photo #36, tu as eu de la chance de trouver 2 nigritelles noires côte à côte. A chaque fois que j’en vois, elles sont isolées.

    Cette année est très pauvre je trouve (certainement la sécheresse). Pas beaucoup de nigritelle.
    Sinon, pour voir des champs de nigritelles, il faut aller entre le Lac Fourchu et le Grand Galbert au mois de juin (deuxième quinzaine). C’est juste fabuleux !

  • par Le 23 juillet 2017 à 20h41

    Bonsoir Yann. Sans les détails des feuilles et de l’involucre, c’est peine perdue. J’ai cpdt en stock une photo plus que semblable à la tienne et dont la fleur a été identifiée sur base de ses "annexes" : il s’agit d’un Liondent hispide. On ne devrait donc pas se tromper de bcp en considérant qu’il s’agit de la même espèce. @+

  • par Le 24 juillet 2017 à 08h14

    Effectivement après comparaison des involucres et des feuilles sur les autres photos (pas postées) ça ressemble pas mal au Liodent hispide. Merci !

    C’est trop compliqué pour moi la botanique ! En tout cas vive le numérique, je commence à avoir le réflexe de prendre la fleur quand je ne la connais pas sous tous ses angles (feuilles, plantes entières, profil, dessus), mais ça multiplie les photos ! Et des fois ça ne suffit même pas à identifier !

  • par Le 24 juillet 2017 à 10h06

    C’est effectivement la bonne manière de procéder Yann : compléter la photo de la fleur par tout ce qui peut être utile pour l’identification (tige, feuilles, ...). Il est vrai que le nombre de photos augmente alors considérablement ;-)

  • par RobertLe 13 novembre 2017 à 14h38

    Variante au lac de l’étoile à éviter en fin d’été car le lac est sec (en tout cas cette année). Passer par le Pas d’Anna Falque est plus facile car pas en balcon, mais le sentier par le col du Lautaret a le mérite de passer par un point de vue splendide face à la Meije. En revanche en cas de pluie ou de verglas, sentier à éviter absolument, toute chute serait sérieuse sur certains endroits.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !