Pointe de Marte ou Rocce Fourioun (3152m) Sortie du 18 juillet 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Dernier sommet de mon premier séjour dans le Queyras, proche du colossal Viso, au final aérien.

Conditions météo

Quelques nuages.

Récit de la sortie

Une bonne dernière pour finir ce séjour de sept jours dans le Queyras : la Pointe de Marte.

J’avais vaguement le topo d’AltitudeRando en tête, j’avais juste demandé à un ami, quelques jours auparavant, si ça passait bien par le col de la Traversette. En effet, ça passe bien par là... Mais quant au final aérien et aux quelques ressauts, je n’en savais rien !

Départ aux aurores de la Roche Écroulée avec le lever de soleil sur la Taillante, gravie la veille. Nous empruntons le sentier du Pré Michel et nous retrouvons la piste plus haut. Avant de rejoindre le grand belvédère du Viso, un camtar arrive à notre hauteur, c’est une personne travaillant au refuge, elle nous propose de nous déposer au parking du belvédère. Allez ! Ce sera toujours ça de gagné !

Puis, nous continuons sur le sentier menant au col de la Traversette où nous trouverons enfin le soleil ! S’ensuit du final, nous remontons la première partie facile. Deux alpinistes du secours en montagne nous talonnent, et nous les laissons passer avant de grimper le premier ressaut.

La surprise de taille : le final sur la crête aérienne de l’antécime ! Un ressaut est à franchir directement dessus, y’a du gaz ! Nous grimpons à l’antécime, en vue du sommet. Les alpinistes, déjà arrivés, nous indiquent le passage de désescalade un poil en arrière. Le mur est en bonnes prises et se descend aisément, et nous rejoignons le sommet.

Les nuages aux alentours bouchent le panorama et l’Italie envoie la purée de son côté ! Les alpinistes s’équipent et partent sur les arêtes en direction du col du Couloir du Porc. Nous profitons, alors seuls, du sommet. Nous n’y restons pas longtemps, craignant de se retrouver dans le brouillard pour le retour. Nous refranchissons les ressauts avec prudence et retournons au col de la Traversette sans encombres.

Au retour, nous effectuons un aller-retour par le tunnel du Pertuis en pleine attraction touristique ! Et enfin, c’est la longue descente pour retrouver le parking de la Roche Écroulée.

Voilà une belle conclusion à ce premier séjour dans le Queyras, j’en rentre émerveillé et j’y retournerai tout bientôt !

Dernière modification : 21 juillet 2017

Photos « Pointe de Marte ou Rocce Fourioun (3152m) »

La Roche Écroulée et la Taillante au lever du soleil. Au Pré Michel, les nuages cache déjà le Viso. Au Pré Michel, lever de soleil sur la Taillante. Au grand belvédère du Viso. La Pointe de Marte légèrement à droite. Montée au col de la Traversette. Montée au col de la Traversette. Montée au col de la Traversette. Au col de la Traversette, le début du final de l’ascension. L’Italie envoie la purée quasi-quotidienne ! Premier ressaut bien ludique. Monte Granero dans le rétro. Belle mer de nuages côté italien. La suite du final. On va contourner l’éperon par la droite. Contournement. La crête aérienne de l’antécime avec un ressaut un peu expo pour y prendre pied. Après la désescalade de l’antécime, vue sur le sommet. Vue au sud, le Viso bataille avec les nuages. Vue au nord avec le Monte Granero. Pointe Joanne tout à gauche, l’Asti au centre dans les nuages. Le sommet avec le Viso. La croix sommitale. L’antécime à la descente. Le pas d’escalade avec des bonnes prises pour rejoindre l’antécime. Retour au col de la Traversette. La famille bouquetin à la descente. Retour au grand belvédère du Viso.